/sports/others
Navigation

850 lb au bout des doigts

SPO-HOMMES-FORTS
Photo Agence QMI, YVES CHARLEBOIS Jean-François Caron

Coup d'oeil sur cet article

WARWICK - L'Islandais Hafthor Bjornsson a dominé la première journée des épreuves au Festival des hommes forts de Warwick, samedi.

Le géant de 6 pi 9 po et 429 lb a réussi, entre autres, à soulever cinq pierres d'atlas pesant entre 260 à 400 livres pour les déposer sur des socles en moins de 33 secondes. Il a également lancé huit barils de bière en fût, pesant 55 livres chacun, au-dessus d'une barre de 16 pieds de hauteur et ce, en 47 secondes.

Hafthor Bjornsson
Photo Agence QMI, YVES CHARLEBOIS
Hafthor Bjornsson

Pour les pierres d'atlas, un seul autre des 12 compétiteurs a terminé l'épreuve. Il s'agit du Québécois Jean-François Caron qui a réalisé l'exploit en 38 secondes. Ce Caron a impressionné la foule à la première épreuve de l'après-midi en soulevant un véhicule utilitaire sport (VUS) 12 fois de suite en 75 secondes. Le poids à la barre est de 850 livres. Pour cet exploit, Caron a fait la barbe à tous les autres athlètes, dont trois qui n'ont pas été en mesure de soulever cette charge une seule fois.

Jean-François Caron s'est blessé lorsqu’il s’est redressé à la cinquième reprise avec un haltère de 700 livres sur les épaules. Il est revenu plus fort pour l'épreuve suivante avec les pierres d'atlas.

Les Québécois Jimmy Paquet et Maxime Boudreault ne se sont pas contentés des rôles de figurant. Paquet a terminé sixième aux pierres d'atlas et cinquième au soulèvement de la voiture. De son côté, Maxime Boudreault a terminé quatrième à l'haltère de 700 livres sur les épaules et deuxième au lancer des barils de bière.

Au cumulatif, après cinq épreuves, Hafthor Bjornsson domine, suivi du Lituanien Vytautas Lalas et en troisième position, Jean-François Caron. L'Américain Jacob Fincher termine le classement en 12e position. Ce Fincher n'a que des compétitions amateurs derrière lui, mais à le voir tout sourire en soulevant un poids de 250 livres au bout d'un seul bras, il a de l'avenir.

La compétition revient dimanche après-midi avec cinq épreuves différentes, dont les marches de l'enfer où il est question de soulever un poids de 525 livres en montant un escalier.