/sports/fighting
Navigation

«Ça va être une "joke"» - Yoni Sherbatov

Conor McGregor
Photo AFP Conor McGregor.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le combattant Yoni Sherbatov a réussi avec succès sa transition entre les Arts martiaux mixtes (AMM) et la boxe, mais il ne croit pas que l’expérience sera aussi concluante pour Conor McGregor lorsqu’il mettra les pieds dans le ring pour affronter Floyd Mayweather fils.

Après avoir pris part à cinq combats professionnels d’AMM, Sherbatov n’arrivait pas à trouver des adversaires qui voulaient se mesurer à lui. Il a donc décidé de faire le saut en boxe, afin de demeurer actif.

«J’ai vécu la transition entre les AMM et la boxe et j’ai trouvé ça très difficile. Pourtant, je boxe depuis que je suis un enfant. Quand tu entres dans le ring et qu’il y a un boxeur qui veut t’arracher la tête, tu oublies la technique et c’est le caractère qui prend le dessus.»

Si la majorité des analystes donnent très peu, sinon aucune chance à l’Irlandais de l’emporter, on ne peut pas nier que du caractère, il en possède une bonne dose.

«Je ne laisse aucune chance à McGregor, mais si on veut lui donner 1 % de chance, il doit utiliser sa main gauche avec un petit saut pour être puissant, a expliqué celui qui a remporté ses deux combats dans le ring, faisant allusion à une technique fréquemment utilisée dans l'octogone. Étant donné qu’il est gaucher et que certains disent que Floyd a de la difficulté contre les gauchers, il doit se baser sur ça.»

«Il a des longs bras. Je l’ai déjà croisé et il est assez grand. Il doit garder une bonne distance et utiliser cet avantage.»

Malgré l’avantage de 2 pouces qu’il possède avec sa portée, le champion des poids légers de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) devrait en avoir plein les bras avec celui qui possède une fiche de 49-0 et 26 K.-O.

«La fluidité des boxeurs est tellement différente. La boxe et les AMM, ce sont des sports de distance. Juste la manière dont McGregor bouge, on voit la différence de fluidité. Il a l’air d’un robot. Floyd, c’est en lui. Conor à l’air broche à foin.»

Une question d’argent

Si les deux athlètes possèdent un point en commun, c’est probablement qu’ils adorent voir le montant de leur compte en banque augmenter à grande vitesse.

Plusieurs amateurs déplorent donc le fait que les deux hommes soient davantage motivés par le gros chèque qu’ils recevront que pour l’amour de leur discipline.

«C’est certain que c’est pour l’argent. Je ne vois aucune autre raison pour laquelle une légende de la boxe accepte de se battre contre un gars d’AMM. S’il accepte le défi, c’est parce qu’il sait qu’il va faire de l’argent et que les gens vont regarder. Ça prouve que c’est juste une attraction.»

Malgré tout ce qu’on peut entendre de négatif par rapport à ce combat qui est prévu pour le 26 août, à Las Vegas, les cotes d’écoute devraient se rapprocher, sinon battre des records.

Toutefois, Sherbatov ne fera pas partie des millions d’amateurs qui seront devant leur téléviseur ou qui auront déboursé des milliers de dollars pour être sur place.

«Non, je ne veux vraiment pas regarder, a drastiquement avoué Sherbatov. Je sais que c’est important de générer de l’argent, mais moi je suis un vrai combattant. Je sais ce que ça prend pour faire les deux. Si Mayweather perd, j’appelle [le champion des poids super-plumes de la WBO Vasyl] Lomachenko le lendemain. Je vais lui dire que je veux l’affronter! Ça va être une "joke". Ce n’est pas McGregor qui va infliger la première défaite à Mayweather.»