/world/middleeast
Navigation

Le régime syrien lance une attaque dans le sud malgré une trêve

Coup d'oeil sur cet article

BEYROUTH | Le régime syrien a lancé lundi une attaque contre les rebelles dans une province du sud du pays malgré une trêve, a indiqué une ONG, mais un média d’État a affirmé que l’assaut était dirigé contre des djihadistes.

L’attaque dans la province de Soueida a débuté lundi matin, environ 24 heures après l’entrée en vigueur dans cette zone d’un cessez-le-feu parrainé par la Russie, les États-Unis et la Jordanie qui s’applique également aux provinces de Deraa et Qouneitra, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

«Les forces du régime soutenues par l’aviation ont lancé l’attaque contre un secteur au nord-est de la ville de Soueida», a indiqué l’OSDH en faisant état d’affrontements au sol entre troupes progouvernementales et des groupes rebelles.

Selon le directeur de l’Observatoire, Rami Abdel Rahmane, les groupes rebelles pris pour cible sont soutenus par la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui luttent contre le groupe jihadiste État islamique (ÉI) en Syrie et en Irak voisin.

Le régime a pris le contrôle de plusieurs villages et collines dans le secteur, a-t-il ajouté.

Mais selon l’agence officielle syrienne, les territoires capturés étaient aux mains de l’ÉI. «Nos forces et alliés ont capturé villages et collines après avoir éliminé un grand nombre de terroristes de l’ÉI».

Selon l’OSDH, d’autres violences sporadiques ont été constatées ces dernières 24 heures dans la province de Deraa, où des échanges de tirs ont eu lieu entre rebelles et forces progouvernementales.

Dans la province de Qouneitra, il y a eu également quelques échanges de tirs qui n’ont fait aucune victime, a précisé l’OSDH.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur à la veille d’un septième round de négociations de paix entre opposition et régime syrien à Genève, sous la houlette de l’ONU.

La guerre en Syrie, qui a fait plus de 320 000 morts, a été déclenchée en 2011 par la répression de manifestations pacifiques prodémocratie, mais s’est complexifiée au fil des ans avec l’implication de multiples acteurs sur un territoire de plus en plus morcelé.