/news/consumer
Navigation

Est-du-Québec : la saison des fraises démarre en lion

Les conditions météorologiques favorables permettent une récolte abondante aux consommateurs, qui sont au rendez-vous depuis plusieurs jours.
Photo courtoisie Les conditions météorologiques favorables permettent une récolte abondante aux consommateurs, qui sont au rendez-vous depuis plusieurs jours.

Coup d'oeil sur cet article

La saison des fraises commence en lion dans l'Est-du-Québec. Les conditions météorologiques favorables permettent une récolte abondante aux consommateurs, qui sont au rendez-vous depuis plusieurs jours.

L'Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec compte 23 producteurs au Bas-Saint-Laurent et huit en Gaspésie.

Aux Petits Fruits champêtres, à Saint-Joseph-de-Lepage, les cueilleurs se sont faits discrets au début de la saison, ignorant qu’elle battait déjà son plein. Mais depuis, 200 à 300 personnes se présentent chaque jour pour l’autocueillette. Selon les prévisions, les propriétaires s’attendent à récolter une fois et demie ce qui avait été amassé en 2016.

«La saison s’annonce très, très bien. Les plants sont exceptionnels comparés à ce qu’on avait par le passé ! Il y a 5-6 ans, il y avait eu un virus dans les plants au Québec et aux États-Unis. Il y a beaucoup de producteurs qui devaient briser leur plantation», a soutenu Frédéric Dompierre, propriétaire d’Aux Petits fruits champêtres.

Même son de cloche du côté de la Fraise du Bic. Là, on croit que la qualité du fruit est meilleure cette année. Par contre, on observe que le mûrissement se fait rapidement.

«Cette année, le soleil et la chaleur, ça a permis de démarrer à temps. Mais tout va très très vite !» explique le propriétaire Mathieu Chénard.

Il est même déjà possible de cueillir la fraise tardive, qui est disponible une semaine plus tard d’habitude.

Pour ce qui est du prix, le tout devrait demeurer stable cette année malgré l’abondance.