/sports/fighting
Navigation

VIDÉO | «Si McGregor sonne Mayweather, c'est terminé» - Dana White

Floyd Mayweather et Conor McGregor
Montage Charles-André Leroux (Photos AFP)

Coup d'oeil sur cet article

Comme tout bon président d'une organisation, celui de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), Dana White, a souligné sur les ondes de FOX Sports mardi que si le champion de l'UFC Conor McGregor sonne les cloches du boxeur Floyd Mayweather lors de leur affrontement prévu le 26 août, il mettra fin au combat peu de temps après.

White a tenu ces propos après que l'analyste et ancien joueur de football, Shannon Sharpe, eut comparé la situation de McGregor-Mayweather à celle d'un décathlète qui déciderait, du jour au lendemain, de tenter sa chance au sprint contre Usain Bolt.

«Je suis d'accord avec toi, sauf sur le fait que cette année, Floyd soufflera 41 bougies. Conor n'a que 28 ans. Lorsqu'on parle de combat, une seule chose importe: avec quelle puissance frappes-tu? Conor McGregor est un artiste du knockout», souligne le dirigeant de la plus grande organisation d'arts martiaux mixtes.

Comme Dana doit contribuer à vendre le combat (la télé à la carte se détaillera 99$ américains), il a fait une prédiction remplie de promesses: «s'il vous frappe, il vous fait mal. S'il vous fait mal, il termine le travail. S'il atteint Mayweather, je vous garantis qu'il lui fera mal. Et s'il lui fait mal, il lui passera le KO.»

Vous êtes probablement en train de vous dire que White est fou et qu'il n'a pas le choix de prendre pour son poulain. Vous avez raison, mais il est du même avis que vous.

«Évidemment, je suis complètement biaisé! Il travaille pour moi! Mais ce que je soulève est factuel», explique-t-il à Sharpe en rigolant.

Mais non, si le combat se rend à la limite, Dana ne croit pas que McGregor l'emportera: «je ne crois pas qu'il remporterait une décision. Mais Manny Pacquiao vient de perdre contre un enseignant, alors tout est possible.»