/sports/others
Navigation

Du jamais vu à Montréal

SPO-TRIATHLON-INTERNATIONAL-MONTREAL
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - En devenant une étape des Séries mondiales de la Fédération internationale de triathlon (ITU), Montréal passe définitivement au niveau supérieur.

Même Patrice Brunet, président et chef de la direction de Triathlon International de Montréal, peinait à imaginer à quel point cela aurait un impact sur la qualité des participants.

«Quand on a vu la liste des premiers inscrits, avec autant d’athlètes du top 10 mondial autant chez les hommes que chez les femmes, disons que l’équipe était très contente», a-t-il admis, mercredi, en entrevue téléphonique.

En 2016, une Coupe du monde de l’ITU avait plutôt eu lieu au Vieux-Port de Montréal. Devant la qualité de l’organisation, on a proposé à l’événement montréalais de passer «du circuit B au circuit A».

Il ne reste plus qu’à trouver des bénévoles pour s’assurer d’un certain succès...

Les frères Brownlee présents?

Le Britannique Jonathan Brownlee figure notamment parmi les athlètes inscrits pour l’événement qui se tiendra lors du week-end du 5 et 6 août.

Si ce nom n’est pas familier pour plusieurs, de nombreuses personnes se souviendront de cette fameuse vidéo où Jonathan, déshydraté, avait été aidé par son frère aîné Alistair afin de compléter les derniers mètres d’un triathlon afin de rallier le fil d’arrivée. Ces images, captées en septembre 2016 au Mexique lors de la dernière étape des Séries mondiales, avaient fait le tour du monde.

Le mois précédent, Jonathan Brownlee avait remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques de Rio, finissant tout juste derrière Alistair.

«Jonathan est actuellement inscrit, mais ça se peut aussi que les deux frères soient là», a précisé Brunet.

Encourager Alexis Lepage

L’Espagnol Mario Mola, qui a remporté le classement général des Séries mondiales en 2016 (devant Jonathan Brownlee), a également complété son inscription pour Montréal.

Chez les représentants canadiens, le Manitobain Tyler Mislawchuk sera au rendez-vous, lui qui a pris le 15e rang aux Jeux de Rio. Le Québécois Alexis Lepage participera aussi à la compétition montréalaise, au grand plaisir de son président.

«Juste pour être sur la ligne de départ, il faut que tu sois parmi les meilleurs, a indiqué Brunet. Dans le cas d’Alexis, il risque probablement de finir entre la 10e et la 20e place, mais on ne sait jamais. Peut-être qu’il sera porté par la foule et qu’il grimpera sur le podium.»

Plus spectaculaire

Montréal sera la septième des neuf étapes des Séries mondiales. Aucune Québécoise ne sera en action pour l’épreuve féminine, le samedi après-midi, mais la compétition sera également très relevée.

«Le triathlon est un sport que je suis depuis 25 ans et le spectacle a beaucoup évolué, a par ailleurs noté Brunet. Par exemple, le vélo se déroule sur un circuit de cinq kilomètres et, en raison de cette boucle, les spectateurs peuvent voir les athlètes passer souvent.»

La natation, sur 1500 mètres, se tient au bassin Jacques-Cartier tandis que le vélo (40 km) et la course à pied (10 km) suivront dans les rues du Vieux-Port de Montréal.

En plus des courses pour l’élite mondiale, un volet amateur est aussi prévu à l’événement.