/opinion/blogs/columnists
Navigation

Il n’y en a pas deux

Coup d'oeil sur cet article

1. On entend fréquemment l’expression « il n’y en a pas un comme lui ». Je crois qu’on doit plutôt dire « il n’y en a pas deux comme lui ». En effet, s’il n’y en a « pas un », c’est qu’il n’y en a aucun, même pas « lui », c’est donc un non-sens. Ce qu’on veut dire, c’est : il n’y en a pas d’autres comme lui, donc « pas deux comme lui ».

2. Des lecteurs n’en peuvent plus d’entendre dire à la radio et à la télé « ils vont tenter d’essayer ». C’est un pléonasme, en effet. Tenter veut dire « essayer (quelque chose) » et essayer signifie « tenter (de) ».