/lifestyle/food
Navigation

Madre: c’est le Pérou

Madre
Photo Pierre-Paul Poulin Alexandrine Roy, Christian Gomez et Mario Navarrete Jr.

Coup d'oeil sur cet article

Que j’aime cette cuisine si rafraîchissante, idéalement épicée avec des textures à la fois croquantes et moelleuses !

La cuisine péruvienne explose puisqu’elle nous renvoie en une bouchée à l’origine même de la cuisine. À Montréal, nous avons en la présence du chef Mario Navarrete Jr un ambassadeur exceptionnel de cette cuisine. Modestie, talent, prix très doux, cuisine généreuse et savoureuse. Un coup de cœur !

Style de restaurant

Cuisine péruvienne modernisée par un chef qui offre des prestations remarquables, à prix bien acceptable. En plus, vous apportez vos vins. Deux adresses, une sur Masson et une autre sur Fleury.

Décor

Un petit local avec de toutes petites tables. Il est facile de se sentir bien dans une atmosphère sans exubérance. Attention, la salle à manger est petite, alors sans réservation, vous devrez peut-être attendre un peu.

Ambiance

Un moment de plénitude relaxant. Vous pouvez vous parler sans avoir besoin de crier. En plus, avec cette cuisine, on voyage, on est presque en vacances.

Clientèle

Que des couples, le soir de ma visite, des petites familles avec enfants, des résidents du quartier... On comprend facilement leur intérêt.

Le repas

Ceviche de pieuvre à la lime et piment amarillo servi avec pommes de terre douces et oignons rouges. Une véritable explosion de saveurs ! Le petit bouillon, parfumé à la coriandre, la lime et le piment, pas trop fort en plus, est un vrai délice. La pieuvre est délicate. J’adore aussi la douceur en contraste apportée par la purée de patates douces.

Polenta sauce chorizo bolognaise, parmesan. Il est commun de retrouver ce plat italien dans la cuisine péruvienne ou argentine. Mon Dieu, ça, c’est une tuerie ! La polenta est une caresse en bouche, c’est tellement bon, peut-être juste un petit peu trop salée, quoique, à la vitesse que j’ai mangé ce plat... Pas trop été désappointé !

Mousseline de maïs, feta frit, grains de maïs péruviens frits (chulpi), ciboulette. Un nuage en bouche, tellement bon !

Lomo saltado : onglet de bœuf sauté aux tomates et oignons rouges, sauce soya & vinaigre, pommes de terre frites & sauce huancaina. Là encore, le chef Navarette Jr, maîtrise toutes les techniques. La viande est parfaitement grillée, les accompagnements généreux, le contraste des textures, l’assaisonnement juste, la portion bien copieuse... On se régale. De plus, le chef a un sens de l’esthétisme bien évident. Tout est très joli et il en fait une marque de commerce.

Jarret d’agneau braisé au vin rouge et piment panca, ragoût de haricots noirs, carottes rôties, haricots verts et radis. Haricots noirs, la cuisine des origines péruviennes est bien mise en valeur. Un petit côté fumé, légèrement piquant. Du bien beau travail. L’agneau fond en bouche. Bref, on est heureux !

Tartelette au citron, mousse au lait écrémé, petits fruits, dulce de leche. Le citron est un peu discret, mais la pâte de cette tarte est bien agréable à la dégustation.

Gâteau chocolat noisette, petits fruits, dulce de leche. Saveur de chocolat de belle qualité et le dulce de leche, que dire... Encore et encore !

Madre

★★★★

Coup de toque

Un des chefs les plus passionnés et les plus passionnants de Montréal!

Coup de torchon

Il y a deux Madre à Montréal, j’en prendrais deux de plus...

Combien ça coûte?

Une quarantaine de dollars par personne.

L’adresse

MADRE FLEURY

124, rue Fleury Ouest, Montréal H3L 1T4

Tél. : (514) 439-1966

Aussi : MADRE MASSON

2931, rue Masson, Montréal H1Y 1X5

Tél. : (514) 315-7932