/misc
Navigation

Rêve ou réalité le retour des Expos?

La saison que connaît Aaron Judge et sa performance au concours de circuits contribuent à redorer l’image du baseball majeur.
Photo AFP La saison que connaît Aaron Judge et sa performance au concours de circuits contribuent à redorer l’image du baseball majeur.

Coup d'oeil sur cet article

Comme chaque année lors du Match des étoiles, le commissaire du baseball, Rob Manfred, rencontre les journalistes pour donner un compte rendu sur l’état du baseball.

Un des sujets que le commissaire a abordés cette année est le dossier d’expansion, et il a aussi ajouté le dossier de la relocalisation de concessions. Il a déclaré sans hésitation qu’avant même de prévoir une expansion du baseball majeur, il y avait deux cas pertinents à régler : la construction de nouveaux stades à Oakland et à Tampa.

À titre de commissaire, il doit s’assurer que tous les moyens ont été pris afin qu’une équipe demeure dans sa ville.

Le départ des Expos

Je vais comparer la situation avec le départ des Expos. L’ancien commissaire, Bud Selig, même si beaucoup de gens croient le contraire, a étudié toutes les possibilités de garder les Expos à Montréal afin d’éviter des poursuites judiciaires.

Quelques mois avant le départ des Expos, les dirigeants de l’équipe de marketing ont préparé un plan d’affaires pour la saison 2005 : déterminer le prix des billets, planifier les événements promotionnels, autant pour les matchs que pour la traditionnelle caravane hivernale, et finaliser le calendrier de la prochaine saison étaient à l’agenda.

Tout cela se déroulait pendant que les Expos disputaient leurs matchs de la saison 2004.

Une fois que les gens d’affaires ainsi que les différents paliers du gouvernement n’ont pas manifesté un intérêt de garder les Expos à Montréal, le chemin était pavé pour le départ de la formation montréalaise.

Analyse du message

Alors, prenons maintenant le temps d’analyser le message du commissaire Manfred lors de sa rencontre de presse avant la Classique des étoiles d’hier.

Le commissaire a commencé par rassurer les partisans d’Oakland et de Tampa qu’il n’avait pas l’intention de relocaliser ni l’équipe d’Oakland ni celle de Tampa.

Il a expliqué que l’expansion ne faisait pas partie de ses plans, car il avait un problème majeur à résoudre : la construction de nouveaux stades à Oakland et à Tampa, avant même de songer à offrir la possibilité à d’autres villes de se joindre au baseball majeur.

J’avoue que ce message m’encourage pour le retour des Expos.

La pression est maintenant entre les mains des gens d’affaires et des différents paliers de gouvernement d’Oakland et de Tampa.

Pas de stade, pas d’équipe

Cela me fait penser à une mère qui dit à son enfant : « Si tu ne manges pas tes légumes, tu n’auras pas de dessert ».

Au baseball, cela se traduit par : pas de stade, pas d’équipe.

Comme le dit si bien le commissaire, une fois le problème des stades résolu, procédons à l’autre solution : soit la relocalisation ou l’expansion. Dans les deux cas, la ville de Montréal est encore dans le décor.

Judge, l’image du baseball

Depuis plusieurs saisons, le baseball majeur était en manque de joueurs qui attiraient de nouveaux partisans et surtout qui éblouissaient la population par leurs exploits exceptionnels.

Il y a eu la course vers la marque de coups de circuit entre Mark McGuire et Sammy Sosa.

Chaque matin, les amateurs de baseball désiraient savoir si l’un des deux avait frappé un coup de circuit la veille. Malheureusement, le dossier des stéroïdes dans les années 1990 et au début des années 2000 a assombri le merveilleux sport inventé par Abner Doubleday.

Heureusement, de jeunes joueurs comme Aaron Judge permettent au baseball de retrouver ses lettres de noblesse.

Judge ressemble physiquement au joueur le plus dominant du basketball, LeBron James.

Deux grands et forts gaillards qui ont de la vitesse, de la souplesse, de la puissance, mais surtout, qui sont électrisants quand ils jouent.

Le match des étoiles n’est plus le fait saillant des activités. Le concours de coups de circuit lui a volé la vedette et le match du lendemain est à l’arrière-plan.

Et la performance d’Aaron Judge, lundi, dans le concours de circuits, a contribué à cette réalité.