/news/health
Navigation

Un contrat de 600 000 $ au privé afin d’atteindre l’équilibre budgétaire

Une organisation de la santé espère ainsi économiser deux millions de dollars

Coup d'oeil sur cet article

Une organisation du réseau de la santé de Montréal vient d’octroyer un contrat de 600 000 $ sans appel d’offres à une firme privée pour l’aider d’urgence à redresser ses dépenses d’ici le printemps.

Le 26 juin dernier, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a invoqué « l’urgence » d’atteindre l’équilibre budgétaire pour octroyer un contrat de gré à gré à la firme privée d’experts-comptables Ernst & Young de Montréal.

Économie de 2 M$ ?

Aucune annonce publique n’a été faite à ce propos ; Le Journal l’a appris en consultant le site gouvernemental d’octroi de contrats.

Le mandat, d’une durée maximale d’un an, vise à « optimiser les coûts afin d’atteindre l’équilibre budgétaire d’ici la prochaine année fiscale », soit le 31 mars 2018, répond la direction des communications par courriel.

Par ailleurs, le CIUSSS (qui comprend l’Hôpital général juif de Montréal) souligne que le montant de 600 000 $ est un maximum et qu’il pourrait permettre d’économiser jusqu’à 2 millions $.

Concrètement, Ernst & Young doit se pencher sur l’approvisionnement stratégique et optimiser les activités de logistique.

Selon le CIUSSS, la firme privée détient l’expertise nécessaire, puisqu’elle avait déjà été embauchée l’an dernier pour un mandat semblable à l’Hôpital général juif.

Pas d’entrevue

Voilà une semaine que Le Journal a demandé une entrevue avec la direction du CIUSSS pour obtenir des précisions entourant ce contrat et comprendre l’ampleur des problèmes budgétaires.

« Personne n’est disponible pour accorder une entrevue », a écrit la direction des communications par courriel, mardi dernier.

De son côté, la direction de Ernst & Young a aussi refusé de répondre au Journal, en raison de clauses de confidentialité.

Pourtant, le CIUSSS a présenté un surplus budgétaire de 1,7 M$ l’an dernier (2016-2017), selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Pour 2017-2018, le CIUSSS a adopté un budget annuel équilibré de 853 M$, incluant des mesures de redressement de 2 M$ (approvisionnement et logistique).

Le Journal n’a pas pu comprendre pourquoi la direction devait embaucher d’urgence une firme pour respecter son budget cette année. Par ailleurs, le MSSS n’a pas demandé de mesure budgétaire particulière à ce CIUSSS cette année.

Déficit de 63 M$

Les problèmes financiers de ce CIUSSS ne datent pas d’hier. En 2014, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait nommé un accompagnateur pour aider l’Hôpital général juif à atteindre l’équilibre budgétaire.

En mai et juin derniers, le MSSS a autorisé que le CIUSSS emprunte un total de 35,2 M$. En date du 31 mars 2016, le CIUSSS enregistrait un déficit cumulé de 63 M$.