/news/education
Navigation

L’AIESEC choisit de s’établir à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

L’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC) a décidé jeudi d’établir son secrétariat international à Montréal.

Avec ses 50 000 membres étudiants et nouveaux diplômés, l’AIESEC est «l’une des plus importantes associations au monde», selon Montréal International qui a piloté la candidature montréalaise.

La métropole québécoise a été choisie devant d’autres grandes villes dans le cadre d’un processus d’appel d’offres.

«Montréal se démarque par son emplacement stratégique, sa stabilité économique, son coût de la vie compétitif et son environnement urbain sécuritaire. De plus, la communauté étudiante y est nombreuse et très active. Ses caractéristiques distinctives répondent parfaitement aux besoins de notre organisation et à notre mandat», a mentionné Niels Caszo, président de l’AIESEC, par communiqué.

Montréal International a souligné que l’attribution de Montréal comme «meilleure ville universitaire au monde» par l’organisation QS a joué en sa faveur.

De son côté, le maire Denis Coderre s’est réjoui que L’AIESEC déménage ses bureaux de Rotterdam, aux Pays-Bas, à Montréal, en 2018.

«L’AIESEC est une organisation dont l’influence s’étend à travers le monde et qui bénéficie d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies, du Département de l’information des Nations unies et du comité permanent de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Montréal, en tant que meilleure ville étudiante du monde s’avère le choix logique pour cette organisation et nous sommes persuadés que son arrivée aura des retombées significatives pour le rayonnement et l’attractivité du Grand Montréal», a-t-il mentionné par communiqué.

La métropole compte environ 64 organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales, selon Montréal International.