/lifestyle/techno
Navigation

Un nouveau logiciel malveillant menace de vous humilier à l'aide de vos données personnelles

Un nouveau logiciel malveillant menace de vous humilier à l'aide de vos données personnelles
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un logiciel de rançon nommé «LeakerLocker» menace d'envoyer vos courriels, messages texte, photos et votre historique web à tous vos contacts si vous ne versez pas une somme de 50$ à ceux qui prennent en otage vos informations personnelles.

Découvert la semaine dernière par l'éditeur d'antivirus McAfee, LeakerLocker vise exclusivement les utilisateurs de téléphones Android. Au moins deux applications gratuites qui ont désormais été retirées de la plateforme Google Play, «Wallpapers Blur HD» et «Booster & Cleaner Pro», ont été identifiées comme les entremetteuses du ransomware

«Les deux [applications] offrent des fonctionnalités qui semblent normales, mais cachent une charge utile malicieuse», explique McAfee dans un billet publié sur son blogue.

Payer ou non?

Une fois qu'un téléphone est infecté par LeakerLocker, son écran d'accueil se verrouille et explique à la victime que toutes ses informations personnelles ont été sauvegardées dans le Cloud. «Ces données seront envoyées à [...] votre liste de contacts dans moins de 72 heures. Pour annuler cette action, vous devez payer une modeste RANSON [sic] de 50$», poursuit le message.

Ce que les victimes de LeakerLocker voient sur leur écran de téléphone cellulaire.
Capture d'écran - McAfee
Ce que les victimes de LeakerLocker voient sur leur écran de téléphone cellulaire.

McAfee indique pourtant que le logiciel n'a pas accès à autant d'informations qu'il ne laisse présager. Bien qu'il soit entièrement capable de consulter l'historique de navigation et l'adresse courriel de la victime, l'accès aux contacts, aux messages texte et aux photos n'est que partiel.

Considérant ces faits, il est impossible de déterminer si les menaces sont légitimes ou si toute cette histoire s'agit simplement d'une arnaque. L'éditeur de logiciels antivirus avise le public de ne pas dépenser d'argent dans une telle situation puisque plier à des demandes de rançonneurs web «contribue à la prolifération de cette industrie malveillante».