/lifestyle/food
Navigation

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Elle arrive au restaurant Mercuri avec un sourire lumineux, heureuse d’être là et de jouer le jeu de la recette avec nous.

Il faut dire qu’Annie aime la cuisine, l’art de la table. Je dirais même qu’elle a un certain talent et un talent certain pour le stylisme culinaire. Elle aime les choses bien faites, les choses bien placées, avec une esthétique pure... Elle me dit à la blague : « Je me contrôle devant mes amis que je reçois à manger, sinon, je fais un truc et je range au fur et à mesure. Mais bon, je veux que ce soit impeccable pour les combler ! » Pas étonnant qu’elle ait pris les choses en main et qu’elle entreprenne ses projets d’album elle-même. Elle sera en tournée partout au Québec à partir du 30 septembre 2017 avec son nouveau spectacle, 5. Toutes les dates et les détails se retrouvent sur son site internet au www.annievilleneuve.com. Et son dernier album, 5, est déjà en magasin et sur iTunes. Aussi, cette année, elle joue encore Sandy dans Grease, qui se transporte à Gatineau­­­ cet été.

 

Questionnaire gourmand

Annie, présente-moi ton accessoire de cuisine fétiche et pourquoi l’avoir choisi.

Une marguerite pour cuire les légumes. C’est tellement pratique, et puis j’aime les légumes cuits à la vapeur. Alors, ce petit objet me rend de bien grands services.

As-tu d’autres accessoires qui te facilitent la vie dans ta cuisine ?

Le BBQ, un incontournable toute l’année­­­... même l’hiver ! (rire)

Pour toi, un repas et une soirée parfaite, c’est quoi ?

Il y a le hockey, sport national au Québec­­­, mais il y a aussi le BBQ.

Je ne connais personne qui n’aime pas un poisson, une viande ou une volaille sur le BBQ. J’aime les légumes cuits à la vapeur, mais j’avoue que je suis une carnivore, j’adore la viande sur le BBQ. En plus, c’est pratique, ça ne requiert pas beaucoup de matériel et puis tu gagnes du temps.

Essaies-tu tes recettes avant de les servir à tes invités ?

C’est presque un running gag, car je suis parfaite pour faire une recette, une fois, deux fois éventuellement, mais si je ferme le livre et que je me dis, bon OK, je la connais par cœur, cette recette... C’est sûr que je vais la rater. Ça ne manque pas, à tout coup, ça m’arrive­­­, et on rit beaucoup avec ça. Je ne peux pas me faire confiance, je n’ai pas le don de l’improvisation. Je suis précise, alors, avec une recette, un livre, une revue, je suis capable de la faire, mais sans, c’est plus compliqué, me dit Annie avec un grand sourire.

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es la plus fière.

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo Fotolia

Une crème de betteraves à la texture parfaite. La couleur... Wow ! Je me suis régalée à la faire et à la servir à mes invités. J’étais heureuse, car c’était simple à faire, mais tellement savoureux ! Du bonheur ! Ah oui, mon risotto aux poireaux aussi. Hum, ça également, c’est bien bon ! (rire)

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté...

Je reçois des amis au chalet et on décide de se faire des pizzas sur la plaque au four. Malheureusement, il y a eu un gros orage et on a perdu l’électricité... Pour se dépanner, on s’est tourné vers le BBQ... Mauvaise idée : les pizzas ont brûlé en dessous et tout ce qui restait de comestible était le dessus... Avec les enfants qui avaient faim et commençaient à s’impatienter, on s’est contenté de ça !

Meilleure expérience culinaire à vie ?

La fois où j’ai été juge pour l’Iron Chef à la Queue de cheval à Montréal... C’était décadent ! Tous les plats étaient cuisinés sous nos yeux, dans la cuisine à aire ouverte. Caviar, champagne, foie gras, tous les ingrédients étaient réunis pour que la soirée et l’expérience culinaire soient incroyables !

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petite ?

Les odeurs que je préférais à la maison lorsque j’étais enfant sont celles de la sauce à spaghetti et de la tourtière de ma mère (pas cuisinés en même temps !). Très important de préciser que la tourtière n’est pas une tarte à la viande, mais bien une tourtière du Saguenay-Lac-Saint-Jean !

As-tu un rêve culinaire ? Par exemple, un resto où tu souhaites aller, un projet culinaire, un vin rare à déguster... ?

Je retournerais vingt-quatre heures au Minnesota pour faire une virée dans tous les restaurants que j’aimais quand j’y ai habité : 112 Eatery, Manny’s steakhouse, Crave.

Livre de recettes préféré ?

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo courtoisie

Quand je cuisine pour ma fille, ce sont les livres de Cuisine futée. Bien que je possède des dizaines et des dizaines de livres de recettes, quand je cuisine pour recevoir ou faire différent, je finis toujours par atterrir sur le site de Ricardo­­­. Simple, facile et efficace !

 

Son carnet d’adresses

 Tes restos préférés ?

J’aime beaucoup le Rib’N Reef sur Décarie, je t’ai dit que j’étais une carnivore ? (rire) Le Tri sushi, coin Laurier-Marquette et le Leméac, sur Laurier. Aussi, je viens de découvrir Labarake, sur Rachel ! Et un autre incontournable selon moi, l’Express, sur Saint-Denis.

 Ton Resto préféré pour sortir en tête-à-tête ?

Mangiafoco, une pizzéria sur la rue Saint-Paul, dans le Vieux-Montréal.

 Resto préféré pour tes sorties en famille ?

En famille, je trouve que la pizzéria Caldo sur la rue Molson est idéale parce qu’à l’entrée, il y a des toutous que les enfants peuvent emprunter le temps d’un repas, et aussi un aquarium.

 Resto chouchou au Québec ?

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo courtoisie

Mercuri. Joe Mercuri est adorable, son équipe et sa cuisine sont formidables. J’aime la cuisine italienne, avec des consonances asiatiques, le tout est modernisé, frais, savoureux et puis cette cuisine faite sur le feu de la cheminée, c’est pour moi un vrai bonheur à voir et à manger.

 Boutique gourmande préférée ?

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo courtoisie

Puisque je suis gourmande et que j’aime les canollis, la pâtisserie Alati Caserta, sur la rue Dante, dans la petite Italie à Montréal.

 Vin préféré ?

Je viens de découvrir le rioja Beronia Reserva, un espagnol vraiment parfait : il est abordable, boisé et passe-partout. En plus, quand je veux me gâter, je prends le Beronia Gran Reserva. En ce qui concerne le blanc, je suis tombée sur le 5, et juste parce que c’était le titre de mon dernier album, je l’ai pris ! Heureusement, je n’ai pas été déçue, et maintenant c’est un de mes incontournables.

 Produits culinaires chouchous ?

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo Fotolia

L’huile de coco et l’huile d’avocat sont mes chouchous lorsque je cuisine. Je les utilise partout, tout le temps !

 Recette fétiche ?

Ma recette fétiche est mon saumon au sirop d’érable servi avec asperges et choux de Bruxelles. Je le fais au moins une fois par semaine.

 De quoi ne peux-tu pas te passer en cuisine ?

Les légumes !!!

 Gourmandise coupable ?

«Le BBQ, un incontournable toute l’année, même l’hiver»
Photo Fotolia

Le sucre à la crème. La recette gracieusement offerte par une magnifique dame de Sept-Îles, qui s’occupe des artistes lorsqu’on joue dans la salle là-bas. Elle m’a fait promettre de ne jamais donner la recette et, à ce jour, j’ai tenu parole !

 Ce que tu ne peux pas manger ou que tu détestes ?

Je n’ai pas une grande tolérance aux mets extrêmement épicés et je n’aime pas les champignons. Tellement qu’à l’occasion, je feins une allergie pour ne pas en manger ! Ha ! Ha ! Ha !

Sur le même sujet