/news/health
Navigation

Le centre de désintoxication Robert Piché-Elphège Roussel n’accueillera plus d’usagers

ART-JEAN-MARIE LAPOINTE LANCE UN LIVRE
PHOTO D'ARCHIVES

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-ANDRÉ-D’ARGENTEUIL – Le centre, qui offre des services aux hommes adultes ayant des problèmes de dépendance, dans les Laurentides, a annoncé vendredi que ses usagers seront tous relocalisés au cours des prochaines semaines.

Malgré un financement de la part du gouvernement et le soutien du Centre de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSS), l’administration n’a semble-t-il pas réussit à s’assurer une viabilité financière. Dans un communiqué, la direction du centre Robert Piché-Elphège et le CISSS ont évoqué «diverses difficultés», «un bâtiment vétuste» ainsi que de «lourdes pressions financières» pour justifier ce transfert.

Pour le président du conseil d’administration, Robert Piché, «cette décision n’a pas été facile à prendre.»

«Puisque nous ne serons plus en mesure de poursuivre nos services encore bien longtemps, nous en sommes malheureusement arrivés à la conclusion que nous devons diriger nos usagers vers d'autres ressources afin d'assurer la continuité de leurs services de thérapie.»

On ignore le nombre de personnes en réinsertion concernées ni le nombre de travailleurs qui pourraient perdre leur emploi.