/opinion/columnists
Navigation

Céline et le PQ, même combat!

FASHION-FRANCE-CHRISTIAN DIOR-CELEBS
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Vous ne trouvez pas que Céline et le PQ se ressemblent ?

Tous deux essaient désespérément de séduire une nouvelle clientèle.

Tous deux font pitié tellement ils veulent paraître «hip».

Et Tous deux risquent de perdre leur base à force de trop changer.

Pour Céline, les madames aux cheveux bleus qui adorent My Heart Will Go On.

Pour le PQ, les barbus aux bas bruns qui veulent voir le Québec devenir indépendant avant de casser leur pipe.

Surfer sur la mode

En regardant Céline et le PQ s’agiter, je me pose la même question : pensent-ils vraiment que les jeunes vont commencer à triper sur eux juste parce qu’ils surfent sur la mode ?

Il me semble que ça prend plus que de porter des vêtements flyés ou dire que tu es de gauche et écolo pour intéresser les milléniaux.

Les jeunes ne sont pas fous : ils savent quand un virage est sincère. Ils le sentent.

Il ne suffit pas de dire : «Hé, yo, toi, le jeune, regarde comment j’suis chill !» pour soudainement faire partie de la gang.

Céline a beau porter des rideaux de douche et Jean-François Lisée se faire photographier en embrassant un arbre (ou Manon Massé), pas sûr que le miracle va se produire.

Ça prend plus qu’un tatouage, un slogan cool ou un anneau dans le nez pour devenir la coqueluche des 20-30 ans.

Ça prend un changement en profondeur.

Ça sent la Gimmik

C’est le problème avec Céline et le PQ : on a l’impression que leur transformation n’est qu’esthétique.

Quelle est la valeur la plus importante pour les jeunes, en 2017 ? Le mot qui revient le plus souvent lorsqu’on parle d’eux ?

Authenticité.

Être toi-même. Sans chichi ni flafla.

Quand vous voyez Céline, ces temps-ci, ou quand vous écoutez le chef du PQ parler, «authentique» est-il le premier mot qui vous vient en tête ?

Moi non plus.

J’entends plutôt les mots «gimmicks», «stratégie», «plan de carrière».

Je vois Céline feuilleter des magazines de mode avec son styliste et Lisée analyser les programmes de Québec solidaire et du Parti vert, à la recherche du nouveau coup de théâtre susceptible de mettre le feu aux réseaux sociaux.

Pour Céline : une salopette en caoutchouc ! Des lunettes de soudeur ! Le costume de la Sagouine !

Pour Lisée : virage à gauche ! Vira­ge vert !

Le nouveau Coke

Pendant ce temps, ceux qui ont le nom de Céline ou du PQ tatoué sur le cœur depuis des années les regardent aller en se disant : «Mais que se passe-t-il, bout de viarge ? Qu’est-ce qu’ils ont bu pour s’énerver de la sorte ?»

«Pourquoi tentent-ils si fort de se fuir ? De se renier ? De tourner le dos à ceux qui les suivent depuis des décennies ?»

Moi, je n’ai que deux mots à vous dire : Nouveau Coke.

Vous rappelez-vous ce qui est arrivé quand Coca-Cola a décidé de changer de goût ?

Les amateurs de Coke ont cessé de boire du Coke. Et les fans de Pepsi ont continué à boire du Pepsi.

Fin de l’histoire.