/entertainment/comedy
Navigation

Un retour à ses premières amours

JiCi Lauzon proposera un spectacle d’humour pour la première fois en 20 ans

JiCi Lauzon n'a pas lancé de one-man-show à Montréal depuis 20 ans. «Je suis à la fois excité et énervé» dit-il à propos de son nouveau spectacle, «Drôled'r».
Photo Courtoisie, Simon Ménard JiCi Lauzon n'a pas lancé de one-man-show à Montréal depuis 20 ans. «Je suis à la fois excité et énervé» dit-il à propos de son nouveau spectacle, «Drôled'r».

Coup d'oeil sur cet article

Découvert à Juste pour rire dans les années 1980, JiCi Lauzon a délaissé le milieu de l’humour durant une vingtaine d’années pour se consacrer à son métier de comédien. Lui qui fêtera ses 63 ans le 24 juillet, ce passionné d’environnement revient à ses premières amours en présentant un tout nouveau spectacle d’humour, Drôled’r.

Invité à faire partie de la série des 35 spectacles pour les 35 ans de Juste pour rire, JiCi Lauzon indique au Journal être à la fois « excité et énervé » par ce retour sur scène dans la métropole.

«Ma “dernière première” à Montréal, c’était il y a 20 ans, dit-il. J’ai participé à des événements depuis, mais je n’ai pas fait de one-man-show. C’est sûr que c’est excitant. J’ai hâte de voir les gens. Je joue dans une belle salle toute petite, intime. Elle me plaît beaucoup.»

Le fait que le marché de l’humour soit saturé présentement ne le préoccupe-t-il pas ? « Ça ne me fait pas peur, répond-il. Oui, le marché est fragmenté et je sais qu’il y a de gros noms qui ont de la difficulté à remplir leurs salles. Mais je ne pense pas à ça. Je mise sur la sincérité. »

L’humour a changé

C’est après une courte incursion en politique – il s’était présenté pour le Parti vert en 2015 – que JiCi Lauzon a décidé de revenir à l’humour. Après avoir joué Pierre Lacaille durant plus d’une décennie dans le téléroman Virginie, il reconnaît qu’il était rouillé à son retour sur les planches.

«Je mentirais si je disais que je ne l’étais pas. Ça a beaucoup changé aujourd’hui par rapport aux années 1980. Le rythme s’est accéléré. Quand je regarde des Louis-José Houde, Martin Matte ou François Bellefeuille, ça parle vite. Il y a aussi une agressivité dans le discours que je n’ai pas. Ça ne me donne rien d’essayer d’aller là-dedans.»

« Qui me connaît ? »

Après avoir été une personnalité publique très en vue dans les années 1980 (il avait été de l’équipe de 100 Limite avant d’animer sa propre émission, Métropolis), JiCi Lauzon reconnaît candidement ne pas savoir qui est son public présentement. «Je ne sais plus qui me connaît. Mais j’essaie de faire un spectacle pour tout le monde.»

Pourquoi avoir opté pour le titre Drôled’r ? «Parce que c’est dans une drôle d’ère que l’on vit. Ce sont de drôles d’airs que je joue. C’est un drôle d’air que l’on respire. Je voulais l’écrire en texto», répond l’humoriste, qui abordera notamment l’environnement et la politique dans son spectacle.


JiCi Lauzon présente son spectacle Drôled’r du 19 au 23 juillet à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts. Pour les détails: hahaha.com.