/world/america
Navigation

Mexique: un ex-gouverneur accusé de corruption extradé du Guatemala

Javier Duarte (centre)
Photo AFP Javier Duarte (centre)

Coup d'oeil sur cet article

Un ancien gouverneur de l’État mexicain de Veracruz (est) en fuite et soupçonné d’avoir détourné des centaines de millions de dollars a été extradé lundi depuis le Guatemala vers le Mexique où il est arrivé en milieu de journée, a constaté l’AFP.

Équipé d’un gilet pare-balles et entouré d’un imposant dispositif policier, Javier Duarte a quitté une base de l’armée de l’air guatémaltèque à bord d’un jet blanc de l’État mexicain.

M. Duarte avait démissionné de son poste de gouverneur à quelques semaines de la fin de son mandat de six ans (2010-2016), laissant l’État pétrolier du Veracruz au bord de la faillite.

Il est accusé d’avoir détourné des centaines de millions de dollars de fonds publics pour acheter des propriétés luxueuses, notamment à Miami, ainsi qu’un ranch.

M. Duarte, qui était en fuite depuis six mois, a été arrêté mi-avril à la réception d’un hôtel de luxe dans la ville touristique de Panajachel, sur les bords du lac Atitlan au Guatemala.

Accompagné de son épouse, l’ex-gouverneur de 43 ans, résidait depuis au moins deux jours sous un faux nom dans cet établissement quatre étoiles, où il réglait en liquide.

Les autorités mexicaines avaient émis en octobre un mandat d’arrêt contre M. Duarte accusé d’être impliqué dans le crime organisé. Interpol avait également relayé un mandat d’arrêt international à son encontre.

L’ex-gouverneur a laissé une dette de 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros) et une situation sécuritaire désastreuse.

Sous son mandat, l’État de Veracruz est devenu l’un des plus violents du Mexique, marqué par des assassinats commis par les cartels de la drogue, des disparitions et au moins 17 meurtres de journalistes.

Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) du président Enrique PeÒa Nieto auquel il appartenait l’a exclu de ses rangs.

Duarte est l’un des six gouverneurs mexicains accusés de corruption, fraude, blanchiment d’argent et racket. Cinq d’entre eux sont membres du parti du président.

En 2011, PeÒa Nieto avait mentionné Duarte comme un des jeunes gouverneurs «formant partie d’une nouvelle génération qui a renouvelé le parti». Mais le corpulent ex-gouverneur au sourire provocateur, est aujourd’hui l’un des hommes politiques les plus détestés du Mexique.

Après son arrestation, les autorités guatémaltèques l’avaient placé au confinement sur une base militaire craignant que certains puissent attenter à sa vie du fait de sa connaissance des circuits du blanchiment d’argent au Mexique.

M. Duarte a accusé le gouvernement mexicain de mener une campagne de persécution contre lui.

En février, les autorités ont découvert à Xalapa un entrepôt appartenant à l’ex-gouverneur dans lequel étaient stockées de nombreuses oeuvres d’art, des antiquités et divers objets de luxe. Du matériel médical et scolaire destiné à des programmes sociaux y était également entreposé.