/sacchips/unbelievable
Navigation

Un robot de sécurité se suicide et c’est la chose la plus triste au monde

Comme si on n'en avait pas assez avec nos sentiments, il faut maintenant gérer ceux des robots.

Quelle tristesse.
Capture d'écran - Twitter Quelle tristesse.

Coup d'oeil sur cet article

Un Knightscope K5, un robot de sécurité très sophistiqué, a décidé de tirer la plogue en fonçant dans la fontaine d’un centre d’achats à Washington.

K5, qui ressemble vaguement à R2-D2, est un robot qui mesure un peu moins de 5 pieds et qui pèse un lourdeau 300 livres. Il est bourré de capteurs de toutes les sortes: caméras, micros, détecteurs de qualité de l’air (!), radars, etc.

Il peut surveiller des campus, des stationnements, des centres commerciaux ou encore des bureaux. Il alerte les autorités si quelque chose cloche. Cette impressionnante pièce de technologie coûte 7$US/h à la location, ce qui est moins cher qu’embaucher un être humain pour faire la même chose (bienvenue dans le futur).

Non, surveiller des stationnements n'est pas aussi excitant qu'un film de James Bond

Pour une raison qui échappe encore à la compagnie Knightscope, un robot K5, qui devrait normalement reconnaître un plan d’eau, s’est noyé dans une fontaine du complexe Washington Harbour, quelques jours seulement après son affectation à cet endroit.

«C'est correct, robot de sécurité. C'est une job stressante, nous avons tous été là.»

Que s’est-il passé? Le Washington Harbour est-il si plate que ça? Avait-il le mal de vivre? A-t-il compris la futilité de la vie? A-t-il écouté trop de Radiohead? Ou trop de Nickelback? Pourquoi le monde est sans amour?

«On nous avait promis des voitures volantes, on a des robots suicidaires.»

Knightscope a ouvert une enquête pour comprendre le bug. Pour souligner la mort d’un de ses soldats, la compagnie y est allé d’un gazouillis humoristique. Et on dit après ça que ce sont les robots qui n’ont pas de sentiments.

«Je ne voulais que profiter de l'été.»

Repose en paix, petit K5.