/news/currentevents
Navigation

Cannabis : les deux employés de Cavalia détenus en Chine sont revenus au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Les deux employés canadiens de la troupe Cavalia qui avaient été détenus en Chine pour avoir fumé du cannabis sont revenus au pays.

«Les deux individus sont déjà arrivés au Canada», a confirmé Éric Paquette, le directeur des relations publiques de Cavalia, à l’Agence QMI, dimanche.

Ces employés avaient fumé du cannabis alors qu'ils étaient en déplacement, entre deux spectacles en Chine.

Ils venaient de terminer une représentation à Pékin.

C'est l'ambassade canadienne qui a contacté les propriétaires de Cavalia pour leur dire que deux de leurs employés étaient en détention.

Cavalia a ensuite mis deux billets à leur disposition pour leur retour.

Test-surprise

Selon Radio-Canada, les autorités chinoises avaient fait une descente dans un hôtel le 14 juillet pour y faire passer des tests de dépistage du cannabis. Elles ont ensuite mené plusieurs arrestations, notamment dans l’équipe technique, dont celle des deux Québécois.

Les services consulaires avaient été avertis le lendemain de leur arrestation, mais ne seraient intervenus que trois jours plus tard, selon la radiotélévision publique.

Les lois chinoises sont très sévères à l’encontre des utilisateurs de drogue, y compris ceux qui fument de la marijuana. Les autorités procèdent régulièrement à des tests-surprises dans des bars et des hôtels pour coincer les utilisateurs.