/finance
Navigation

Intelligence artificielle : Fortune encense le Québec

La prestigieuse publication économique estime que Montréal est incontournable

Intelligence artificielle : <i>Fortune</i> encense le Québec
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le célèbre magazine américain Fortune consacre une partie de son numéro du mois d’août à Montréal qui devient l’un des endroits les plus réputés au monde dans le domaine de l’intelligence artificielle, rien de moins.

Fortune rappelle que Google a choisi la métropole du Québec pour démarrer un nouveau groupe de recherche en intelligence artificielle, en novembre dernier. La multinationale a promis d’y investir 4,5 millions $, au cours des trois prochaines années, notamment au sein de l’Institut des algorithmes des apprentissages profonds (MILA), dirigé par la sommité mondiale Yoshua Bengio.

La publication souligne aussi que Microsoft a doublé de taille ses activités en intelligence artificielle au cours de la dernière année seulement. Les géants de la techno disent vouloir injecter plus de 6 millions $ au sein de l’Université de Montréal et 1 million $ à l’Université McGill, mentionne Fortune.

Le magazine note aussi qu’Amazon a décidé d’opter pour la belle province pour ses activités dans le domaine de l’infonuagique.

Talents québécois

Mentionnons que l’écosystème en intelligence artificielle peut compter sur le Québécois Hugo Larochelle à la tête du centre de recherche sur l’apprentissage profond de Google.

Élément AI, une entreprise cofondée par Yoshua Bengio, Jean-François Gagné, Nicolas Chapados et Real Ventures, a également obtenu un financement record de 137,5 millions $, le mois dernier, pour déployer ses activités.

Paradis des start-ups

La présence de géants de la techno stimule les plus petits. Ces sept dernières années, plus de 185 start-ups d’ici ont levé plus de 380 millions $ avec des retombées économiques de plus de 1,2 milliard $, selon la Maison Notman.

Le Québec est aussi le nouveau paradis des centres de données. Plus de quarante d'entre eux peuplent désormais le territoire. L’électricité verte à bas prix et les hivers rigoureux attirent les compagnies étrangères chez nous comme jamais auparavant.