/news/politics
Navigation

Justin Trudeau adulé

Le premier ministre canadien accueilli en véritable « rock star » dans la région

Coup d'oeil sur cet article

ROBERVAL | À défaut d’annonces importantes concernant les dossiers qui touchent la région, le passage de Justin Trudeau au Saguenay–Lac-Saint-Jean mercredi a permis de confirmer hors de tout doute que le premier ministre jouit d’une popularité rarement – sinon jamais vue – pour un politicien canadien.

« Je suis très content d’être ici. C’est un grand plaisir. L’accueil est magnifique », a lancé M. Trudeau mercredi soir avant d’entreprendre un bain de foule qui a duré plus d’une heure au centre-ville de Roberval, où se tenait le traditionnel Souper dans les rues organisé dans le cadre de la 63e Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Parmi les milliers de personnes massées sur place – dont plusieurs qui tentaient d’attirer l’attention de « Justin » –, on pouvait difficilement se frayer un chemin afin d’apercevoir le premier ministre. Malgré la forte sécurité qui l’entourait, ce dernier a pris le temps de prendre de nombreux « selfies », comme il l’avait fait plus tôt dans la journée lors de son passage à Chicoutimi pour l’ouverture officielle de l’Expo agricole au Centre Georges-Vézina.

ÉLECTION PARTIELLE

La venue du premier ministre n’est pas un hasard puisque le comté de Lac-Saint-Jean devrait bientôt être l’objet d’une belle bataille au fédéral entre libéraux et conservateurs dès que l’actuel député Denis Lebel aura officiellement quitté ses fonctions.

Questionné à ce sujet, Justin Trudeau n’a pas osé trop s’avancer sur le sujet, rappelant que le siège était toujours occupé.

« M. Lebel n’a pas démissionné encore à ce que je sache. Il continue de garder son salaire, alors on verra en temps et lieu. Je suis très content de voir l’enthousiasme pour ce qu’on est en train de faire. Je sais qu’on va trouver de bonnes personnes », a toutefois mentionné M. Trudeau lors d’un court point de presse improvisé mercredi soir.

ROUTE 155

Concernant la couverture cellulaire déficiente au Lac-Saint-Jean et sur la route 155, le premier ministre s’est montré évasif, mais a laissé entrevoir un possible développement de ce côté.

« On est en train de regarder ça... On devrait avoir de bonnes nouvelles bientôt », a-t-il indiqué.

Le premier ministre du Québec et député de Roberval Philippe Couillard était bien évidemment aux côtés de Justin Trudeau mercredi et il a également lancé la balle au fédéral dans ce dossier. « Je pense qu’il va y avoir des élections partielles bientôt ? C’est peut-être une bonne occasion de faire lever le sujet. Ce n’est pas uniquement pour le confort des gens, c’est pour leur sécurité. »

Justin Trudeau doit rencontrer ce matin des chefs d’entreprises, des représentants syndicaux et des élus locaux lors d’une réunion à l’hôtel de ville d’Alma aux environs de 9 h 25.