/news/politics
Navigation

Québec annonce la fin de l’exploration et de l’exploitation pétrolières et gazières sur l’île d’Anticosti

anticosti petrolia
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le gouvernement du Québec a annoncé vendredi la fin de l'exploration et de l'exploitation pétrolières et gazières sur l'île d'Anticosti.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, dit avoir pris un arrêté ministériel visant à soustraire définitivement l'ensemble du territoire de l'île d'Anticosti à l'exploration et à l'exploitation pétrolière et gazière.

Rappelons que le gouvernement Couillard a donné son appui à la candidature d'Anticosti au patrimoine mondial de l'Unesco, et ce, dans le but de «permettre de protéger et de conserver le caractère naturel exceptionnel de l'île d'Anticosti et d'en assurer la pérennité pour toutes les Québécoises et tous les Québécois».

Par ailleurs, Québec a assuré que les discussions se poursuivaient avec les entreprises Pétrolia et Trans American pour l'abandon des droits de recherche.

«À ce jour, des ententes ont été conclues avec les compagnies Junex, Corridor et Maurel & Prom en contrepartie d'une compensation globale de 41,4 millions $», peut-on lire dans un communiqué.

«Ces ententes démontrent le sérieux de notre gouvernement et notre volonté de respecter la signature du gouvernement précédent», a précisé le ministre Arcand.

Dans un communiqué Équiterre a salué la décision du gouvernement Couillard. «C’est avec un soupir de soulagement que nous avons appris cette nouvelle, a dit Steven Guilbeault d’Équiterre. Anticoti est un joyau, un endroit digne de faire partie du patrimoine mondial de l'Unesco.»