/lifestyle/food
Navigation

Route des Saveurs: Le Sorbetier Le marchand de glaces

Coup d'oeil sur cet article

C’est en effectuant un test avec une purée de fruit congelé, alors qu’il souffrait d’une amygdalite, que l’idée de lancer sa propre gamme de sorbets a germé dans la tête de Philippe Maurice, le créateur de l’entreprise trifluvienne.

« Au début, ça ressemblait à un cube de glace congelé. Et comme je n’aimais pas les sorbets commerciaux, j’ai décidé petit à petit de m’en faire moi-même avec des produits de qualité », explique d’entrée de jeu Philippe Maurice. Après avoir tenté quelques recettes au fil du temps, il trouva enfin la version qui lui convenait et décida, au début de l’année 2017, de lancer officiellement l’entreprise Le Sorbetier.

Une bouchée de ciel

Le Sorbetier propose actuellement quatre saveurs de sorbet, soit petits fruits, mangue, fraise et édition limitée. Cette dernière est en fait un mélange de citron, de mangue et de framboises. En bouche, chaque sorbet a sa particularité. Si celui à la mangue est quelque peu plus goûteux, celui à la fraise est légèrement plus sucré et sa texture est plus aérienne.

« J’ai préféré commencer avec quatre saveurs. C’est plus facile pour le consommateur de cibler sa saveur favorite que d’arriver d’un seul coup avec 10 ou 12 saveurs. Éventuellement, dans un avenir rapproché, nous proposerons quelques saveurs additionnelles. »

Bien que tout soit fabriqué artisanalement et par une seule personne, la capacité de production de la jeune entreprise surprend. Le laboratoire est situé à même la résidence personnelle. Notre marchand de glaces nouveau genre propose également un service de livraison personnalisé.

« Sur mon site internet, il est possible de passer une commande et avec un minimum requis, je me déplace sans problème. Un peu comme le laitier le faisait à l’époque quand il effectuait sa tournée pour déposer ses pintes de lait et les échanger contre les vides », résume-t-il.

Le Sorbetier,  Philippe  Maurice
Marc André Hould, collaboration
Le Sorbetier, Philippe Maurice

Entreprise écoresponsable

Soucieuse de son empreinte écologique, Le Sorbetier a mis en place un système de consigne sur ses contenants de verre. Le consommateur peut ainsi rapporter son bocal vide dans un des points de vente pour ensuite repartir avec un bocal plein. Des portions individuelles sont également disponibles dans des petits contenants qui sont biodégradables.

Désireuse de se faire connaître du grand public, la compagnie participera, entre autres, à l’événement culinaire Les Délices d’automne qui se tiendra lors de la fin de semaine de la fête du Travail au Port de Trois-Rivières. Il s’agit d’une chance unique de rencontrer en personne le jeune entrepreneur et de découvrir ses produits.

Parmi les différents points de vente, notons l’épicerie fine Carré Gourmand, à Trois-Rivières, de même que le Village du père Noël, de Val-David. Une liste plus complète se trouve sur le site de l’entreprise.

Un peu comme le faisait le laitier en livrant ainsi en main propre ses sorbets, Philippe Maurice redonne, en quelque sorte, ses lettres de noblesse à ce métier aujourd’hui disparu. De quoi nous rappeler une belle époque alors que les produits ne contenaient que de bonnes choses, sans produits chimiques ni ajouts. On peut donc dire que Philippe Maurice est un marchand de glaces des temps modernes.

Granité à la fraise et au rhum
Photo courtoisie

Ingrédients

  • 2 tasses de sorbet aux fraises
  • ½ tasse de rhum
  • 4 feuilles de menthe

Préparation :

1. Dans un mélangeur, mélanger le sorbet avec le rhum et les feuilles de menthe.

2. Broyer doucement pour obtenir une préparation solide, mais onctueuse.

3. Servir rapidement, car l’alcool aura tendance à vouloir décanter du sorbet.

Idéal au milieu d’un repas afin d’aider à la digestion, entre le service de deux copieux plats.