/news/green
Navigation

Exploitation forestière: une pétition lancée pour sauver le mont Kaaikop

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-LUCIE-DES-LAURENTIDES – Une coalition de citoyens a lancé une pétition pour s’opposer à des coupes forestières autorisées par Québec dans une forêt centenaire des Laurentides.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a l’intention de permettre aux producteurs forestiers de procéder à des coupes dans la forêt du mont Kaaikop et dans les environs, sur des terres publiques, à l’est du mont Tremblant. Des plans de coupes doivent d’ailleurs être déposés cet automne ou l’hiver prochain. Le tout sera suivi de consultations publiques.

Pour les contestataires, ces coupes nuiraient à l’industrie touristique, plusieurs adeptes de plein air profitant de la beauté de la région.

Les membres de la Coalition Mont-Kaiikop font aussi valoir que Québec est loin d’avoir atteint son objectif de protéger 17 % du territoire de la province d’ici 2020. «Le territoire protégé du Mont-Kaaikop serait une solution simple à ce déficit pour atteindre cet objectif national louable. La désignation de l’aire protégée au Mont-Kaaikop serait un geste concret et grandement apprécié de la population, qui réclame haut et fort depuis plus de quatre ans la protection de ce territoire», écrivent les initiateurs de la pétition.

En date de lundi soir, 1077 personnes avaient signé la pétition, qui réclame la «protection permanente du Mont-Kaiikop».

Une précédente pétition lancée en 2013, dans la foulée d’une première lutte menée par la municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides pour empêcher des coupes forestières, avait recueilli environ 8000 signatures.