/sports/fighting
Navigation

Occasion en or perdue pour Eleider Alvarez

Alvarez
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il avait en poche un duel contre le champion WBC des mi-lourds Adonis Stevenson à l’automne, Eleider Alvarez avait accepté d’affronter Badou Jack en sous-carte du combat très attendu entre Floyd Mayweather et Conor McGregor. Toutefois, le projet est tombé à l’eau après que le Colombien de souche eut subi une blessure à une cheville lors d’un entraînement.

Entraînement de routine

Le tout est survenu mardi dernier pendant un exercice de routine. Même si la blessure était mineure, son entraîneur Marc Ramsay a estimé qu’il ne pouvait pas perdre une semaine pour la soigner dans un camp d’entraînement qui en comptait seulement cinq.

Habituellement, les camps des boxeurs sont d’une durée de huit semaines. Ils peuvent être moins longs si l’athlète s’entraîne déjà avec une certaine intensité au gymnase.

« C’est très dommage, ce qui est arrivé, a indiqué le promoteur d’Alvarez, Yvon Michel. La blessure d’Eleider est survenue seulement deux jours avant l’annonce du choc contre Jack. »

Privé d’une alléchante bourse

Le Québécois d’origine colombienne aurait pu empocher la bourse la plus importante de sa carrière. On parle ici d’une somme d’un million de dollars américains pour se mesurer au poulain de Mayweather, en plus d’obtenir une visibilité internationale qui n’a pas de prix. Si Alvarez avait pu récolter ce chèque de paye fort intéressant, c’est en raison des revenus projetés du combat principal, qui pourraient atteindre le milliard de dollars.

Après qu’il se sera remis de sa blessure, Alvarez amorcera tranquillement sa préparation pour son duel contre Adonis Stevenson, qui devrait être présenté à l’automne. Le WBC a d’ailleurs ordonné à Yvon Michel de fournir une date et un lieu pour cet affrontement avant le 11 août. Un dossier à suivre...

Dans les autres nouvelles, Eye of the Tiger Management annoncera deux galas qui pourraient avoir lieu au cours de la même semaine, en septembre ou en octobre. Le poids lourd Simon Kean et le super-léger Yves Ulysse fils devraient être les têtes d’affiche de ces deux événements.

Parlant de Kean, il est sur le point de quitter le Québec pour l’Angleterre. Il prendra part au camp d’entraînement de l’Anglais Hughie Fury, qui croisera les gants avec le Néo-Zélandais Joseph Parker en septembre.