/sports/soccer/impact
Navigation

6 bonnes raisons de regarder le match des étoiles de la MLS ce soir

Matthieu Debuchy, d'Arsenal, s'envole lors de la classique des étoiles de 2016 entre les meilleurs joueurs de la MLS et Arsenal.
AFP Matthieu Debuchy, d'Arsenal, s'envole lors de la classique des étoiles de 2016 entre les meilleurs joueurs de la MLS et Arsenal.

Coup d'oeil sur cet article

Mercredi soir à Chicago, les meilleurs joueurs de la première ligue canado-américaine de soccer en viendront aux prises avec nul autre que le Real Madrid.

Même si vous n’êtes pas le plus grand fan au monde de ballon rond, il existe néanmoins plusieurs raisons qui pourraient vous pousser à regarder cette partie.

En voici six:

1. L’enjeu

Contrairement à ce que l’on peut voir dans la LNH ou la MLB, il existe un véritable enjeu dans cette confrontation: l’honneur!

En effet, il serait surprenant de voir les joueurs agir en touristes sur le terrain, jouant mollement et évitant les contacts physiques.

Dans les deux camps, on voudra éviter l’affront de la défaite.

Pour les étoiles de la MLS, c’est l’occasion rêvée de prouver la qualité du jeu nord-américain. Une défaite cinglante confirmerait les nombreux soupçons qu’entretiennent les observateurs européens.

À l’inverse, si le Real Madrid trouvait le moyen de perdre, on imagine que cela constituerait une véritable catastrophe nationale en Espagne.

2. Le Real Madrid est possiblement le meilleur club du monde

L’année 2016-17 a été particulièrement faste pour les Merengues.

Ils ont d’abord remporté la Supercoupe de l’UEFA contre le FC Séville en août 2016, avant de soulever la Coupe du monde des clubs de la FIFA en décembre.

Puis, en mai, ils se sont assuré un 33e titre de champions d’Espagne, avant de remporter, une semaine plus tard, une 12e Ligue des champions de l’UEFA.

En vertu de cette victoire, ils pourront défendre leur titre de champion de la Supercoupe de l’UEFA contre Manchester United, la semaine prochaine.

Évidemment, aucun autre club au monde n’a affiché un palmarès aussi éloquent au cours de la même période de temps.

Matthieu Debuchy, d'Arsenal, s'envole lors de la classique des étoiles de 2016 entre les meilleurs joueurs de la MLS et Arsenal.
AFP

3. L’entraîneur du Real Madrid est une légende

Même s’il n’humilie plus ses adversaires sur le terrain à coups de roulettes depuis belle lurette, Zinédine Zidane constitue toujours une attraction irrésistible.

Ils étaient plusieurs à lui prédire un échec retentissant dans sa seconde carrière d’entraîneur. Pourtant, c’est exactement le contraire qui s’est produit.

Six mois après son entrée en fonction comme instructeur, il conduit les Blancos au titre de champions européens, un exploit qu’il rééditera un an plus tard, comme mentionné précédemment.

Matthieu Debuchy, d'Arsenal, s'envole lors de la classique des étoiles de 2016 entre les meilleurs joueurs de la MLS et Arsenal.
DyD Fotografos/Future Image/WENN.com

4. Il y a un joueur qui s’appelle Kaká

Si vous êtes déjà un adepte de «vrai» football, vous le connaissez déjà et vous avez passé le stade de faire des blagues douteuses.

Si non, on vous offre quelques secondes pour en revenir.
.
.
.
.
.

Bon, voilà!

Kaká, de son vrai nom Ricardo Izecson dos Santos Leite, est sans contredit un des meilleurs joueurs de son époque, c’est-à-dire des quinze dernières années.

Récipiendaire du Ballon d’or et du Meilleur footballeur de l’année FIFA en 2007, l’affrontement contre le Real Madrid revêtira une signification particulière pour lui, puisqu’il s’est aligné avec ce club de 2009 à 2013.

De plus, il est vraiment en forme puisqu’il a marqué ce but il y a trois jours:

5. L’Impact de Montréal sera représenté

Comme l’an dernier, Ignacio Piatti (dit «Nacho) a été sélectionné comme digne représentant du XI montréalais, à la différence qu’il voyagera seul à Chicago.

En effet, en 2016, Didier Drogba et Laurent Ciman l’avaient accompagné à la classique annuelle.

Signe tangible de la saison en dents de scie que vit la troupe de Mauro Biello, il en incombera uniquement à Nacho de faire vibrer la fibre partisane des fidèles supporters de l’IMFC.

Raison de plus pour l’encourager!

Matthieu Debuchy, d'Arsenal, s'envole lors de la classique des étoiles de 2016 entre les meilleurs joueurs de la MLS et Arsenal.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

 

6. L’histoire

Historiquement, le match des étoiles de la MLS offre un spectacle intéressant.

Lors des trois dernières éditions, la joute s’est soldée par un score de 2 à 1.

Si la MLS l’a emporté en 2014 et en 2015, contre le Bayern Munich et Tottenham Hotspur respectivement, c’est Arsenal qui a eu le dessus l’an dernier.

Contre le Real Madrid, on peut s’attendre à du jeu enlevant, malgré l’absence de Cristiano Ronaldo.

Les Nords-Américains voudront à tout prix éviter l’affront subi en 2011 lorsque Manchester United avait pulvérisé l’élite de la MLS par la marque de 4 à 0.


Pour ne rien manquer du match des étoiles de la MLS, branchez-vous mercredi dès 20h30 sur TVA Sports pour l’avant-match. La rencontre débute à 21h.