/finance/business
Navigation

Quotas de fromages: les transformateurs et producteurs laitiers déçus par le fédéral

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’annonce de nouveaux contingents tarifaires pour l'importation de fromages européens par le gouvernement fédéral, mardi, a déçu l’Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC), qui estime que l’industrie laitière est lésée par cette décision.

Les nouveaux quotas d’importation annoncés mardi permettent de séparer les droits d’importation de fromages européens, dans le cadre de l’Accord économique et commercial global (AECG), entre producteurs et distributeurs. À terme, quelque 16 millions de kilos de fromage européens en tous genres pourront entrer sur le marché canadien sans tarif douanier.

Un autre 1,7 million de kilos de fromage industriel pourra aussi être importés exclusivement par les transformateurs.

Dans un communiqué, le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a annoncé que 60 % du quota d’importation est réservé aux PME, contre 40 % pour les grandes entreprises. Dans les deux cas, le quota est divisé moitié-moitié entre les producteurs de fromages et les détaillants et distributeurs.

L’octroi de 50 % des licences aux détaillants déçoit l’ATLC et les Producteurs laitiers du Canada. «Nous avions espéré que le gouvernement accorderait la priorité de l'attribution des nouveaux contingents tarifaires aux fabricants de fromage qui auraient importé des fromages qui ne sont pas déjà produits au Canada, offrant une plus grande variété de fromages aux consommateurs canadiens», a déploré Pierre Lampron, président des Producteurs laitiers du Canada.

L’AECG doit commencer à entrer en vigueur le 21 septembre prochain. Dans le cas des fromages, les premiers produits européens pourraient être importés dès le 2 octobre.

Pour limiter l’impact sur l’industrie fromagère, la quantité maximale pouvant être importée annuellement sera augmentée graduellement jusqu'en janvier 2022, moment où elle atteindra les 17,7 millions de kilos prévus dans l'AECG.