/entertainment/stage
Navigation

Quand la confusion règne en maître

Présentée au Théâtre de Rougemont, Chat en poche entraîne le spectateur dans un monde de malentendus

Théâtre de Rougemont
Photo Courtoisie, Mathieu Rivard La pièce Chat en poche risque de vous entraîner dans un monde plutôt confus.

Coup d'oeil sur cet article

ROUGEMONT | Un ténor charmeur avec peu de talent, un riche parvenu, une bourgeoise bien enveloppée et un fiancé dont aucune belle-mère n’a rêvé partagent la scène du théâtre de Rougemont avec quatre autres comédiens fort solides. Un billet pour Paris à 45 $ ça vous dit ? Suivez le guide.

Nombreux malentendus et plusieurs confusions seront présents chez la famille Pacarel. Monsieur Pacarel, qui est devenu riche en travaillant dans le sucre « en exploitant les diabétiques » est ambitieux. Puisque sa fille Julie a beaucoup de talent pour la musique, celui-ci rêve de produire un opéra. Pour ce faire, il a eu l’idée de faire venir un ténor très réputé de l’opéra de Bordeaux. Bien que le Bordelais soit très charmant, un adolescent de 14 ans en train de muer trouve la note plus facilement que le « chanteur ».

Séduction

Bibiche, une bourgeoise qui ne pense qu’à boire du champagne, manger du chocolat et en quête d’aventures amoureuses aimerait bien attirer le regard du ténor. Un jour, elle tombe sur une lettre qui est adressée à la femme de Pacarel, Marthe. Elle avait été composée par le ténor, qui n’avait des yeux que pour madame Pacarel. À ce moment, il était loin de se douter que Bibiche lui compliquerait son existence.

Tout au long de la pièce, Bibiche et Marthe Pacarel n’ont qu’un souhait : conquérir dans le dos de leur époux le grand ténor.

Pourtant, la grosse Bibiche est bien loin dans les pensées de Dufausset, mais... très présente dans celles du mince domestique, Tiburce.

Fiancés

Du côté de la musicienne Julie Pacarel, son père lui a promis un fiancé qui est tout sauf sexy. Habillé d’un pantalon beaucoup trop grand, d’un veston qui aurait fait à un joueur de football et très mal coiffé, Lanoix ne veut surtout pas se retrouver dans cette drôle de famille. Le « couple » s’entendra pour continuer de faire semblant qu’ils se marieront. Ils s’avouent ne vraiment pas être amoureux, qu’ils se trouvent laids et indésirables.

Est-ce que la Bibiche réussira à séduire le ténor ? Est-ce que le ténor conquerra Adèle Pacarel ? Est-ce que le mari d’Adèle, le Dr. Landernau vivra une peine d’amour ? Est-ce que Julie Pacarel trouvera un fiancé ?

Peu importe, à travers les discours enflammés des personnages et les expressions parisiennes, la pièce créée par l’auteur Georges Feydeau est une excellente raison pour fuir les cônes orange et se rendre en Montérégie.

♦ Chat en poche, jusqu’ au 26 août au Théâtre de Rougemont.