/news/currentevents
Navigation

Les policiers votent jeudi sur leur convention

Coup d'oeil sur cet article

Les 4600 policiers du SPVM connaîtront finalement les détails de leur nouveau contrat de travail la semaine prochaine, soit plus d’un mois et demi après l’entente de principe conclue entre leur syndicat et la Ville de Montréal.

Le Journal a appris que les membres de la Fraternité des policiers et policières de Montréal seront appelés à voter sur ce projet de convention collective le 10 août.

Les syndiqués prendront pour la première fois connaissance de cet accord négocié au cours des jours qui précéderont le scrutin, lors de séances d’information tenues par la Fraternité.

Celle-ci a décidé de ne pas commenter le dossier tant que ses membres ne se seront pas prononcés.

L’employeur et le syndicat en sont arrivés à une entente le 24 juin, au terme de négociations que la Fraternité avait alors qualifiées de « difficiles mais fructueuses ».

Jusqu’en 2021

Les détails du contrat de travail d’une durée de sept ans, qui couvrirait la période remontant au 1er janvier 2015 pour venir à échéance le 31 décembre 2021, sont restés confidentiels.

Les moyens de pression exercés par les policiers depuis l’été 2014, dont les controversés « pantalons de clown », avaient été suspendus à la demande de la Fraternité durant la dernière ligne droite de ce blitz de négociation.

Le président de la Fraternité, Yves Francoeur, avait déjà déclaré au Journal, en 2015, que ses membres souhaitaient obtenir des augmentations salariales comparables aux hausses de cotisations annuelles « de 4000 $ à 5000 $ » sur leur régime de retraite que le gouvernement Couillard leur a imposées avec la loi 15. Une loi que plusieurs syndicats contestent toujours devant les tribunaux.