/entertainment/music
Navigation

La Voix 5 met toute la gomme

La tournée était de passage au Festivent

Coup d'oeil sur cet article

De puissants jets de fumée, des panneaux lumineux LED, des flammes et des confettis tombant du ciel : on n’a pas lésiné sur les moyens pour la première tournée de l’émission La Voix, qui était de passage, samedi, au Festivent de Lévis.

Les huit candidats qui se sont rendus le plus loin lors de cette aventure télévisuelle étaient tous là sur les planches.

Désirée, Louis-Paul Gauvreau, David Marino, Michaël, Rebecca Noëlle, Sam Tucker, Frank Williams et le gagnant, Ludovick Bourgeois.

Ils étaient tous réunis, accompagnés par cinq musiciens, pour lancer le spectacle avec le doublé J’entends frapper et I Was Made for Loving You de Kiss.

Difficile de savoir si c’est la pluie en après-midi qui a fait peur aux festivaliers, mais le public n’était visiblement pas aussi nombreux qu’on aurait pu le croire sur le site du Festivent de Lévis. Il n’y a pas eu une seule goutte de pluie de toute la soirée.

Il s’agissait de la toute première fois, dans l’histoire de cette émission, qu’une tournée était mise sur pied.

Une prestation constituée de numéros individuels et de groupe, avec quelques temps morts, où les chanteurs ont offert des medleys de Florida Georgia Line, Zaz, des B.B. et des Jackson 5.

Un deux heures de spectacle, diversifié musicalement, où on a aussi pu entendre The Reckoning Song (Sam Tucker), Hurt (Louis-Paul Gauvreau), Drops of Jupiter (Ludovick Bourgeois), Je déteste ma vie (Désirée), Aimons-nous (Michaël), La voix que j’ai (Rebecca Noëlle), Aline (Frank Williams), Quand ça balance (David Marino) et plusieurs autres, dont Thunderstruck d’AC/DC, en groupe.

Kevin Bazinet et Alex Nevsky sont aussi montés sur scène à titre d’invités-surprises, interprétant Jusqu’où tu m’aimes et la rassembleuse On leur a fait croire.

Dans les coulisses

Avec une tournée estivale de cinq spectacles qui se terminera le 1er septembre en Abitibi, Rebecca Noëlle avouait qu’un sentiment de tristesse l’envahissait. La chanteuse d’Ottawa aurait aimé que l’aventure se poursuive.

« Je commence à me sentir à l’aise dans cet univers et j’aurais aimé qu’il puisse y avoir quelques concerts de plus », a lancé, en fin d’après-midi, dans les coulisses, celle qui participe à titre d’invitée à la tournée de Marc Dupré.

Pour Louis-Paul Gauvreau, cette série de spectacles est une autre façon de faire découvrir le métal à de nouvelles oreilles.

« Ce n’est pas un style qui a énormément de diffusion et il y a peut-être plein de jeunes qui vont, grâce à ma présence, se découvrir une passion pour le métal », a lancé le chanteur, qui amène un petit côté décapant, pas désagréable du tout, avec sa voix et son énergie unique avec Hurt, reprise de Nine Inch Nails, avec la présence de flammes, et L’abîme du rêve.

Nouveau départ

Michaël avoue pour sa part vivre une sorte de nouveau départ avec l’aventure et la tournée La Voix 5. Il raconte avoir du gros fun noir à se retrouver dans cette grosse production, après avoir fait, pendant 15 ans, Québec Issime.

Le chanteur lancera à l’automne une toute nouvelle chanson intitulée On est là, dans laquelle on retrouve des sonorités plus pop et électros.

« J’ai deux ou trois nouvelles chansons de prêtes et mon intention, pour le moment, est de lancer à la pièce. Il y aura peut-être un EP qui va suivre. J’aime bien cette idée de lancer des simples et de rester d’actualité », a dit celui qui sera en tournée à partir du mois de novembre.

► Le Festivent de Lévis se termine dimanche soir avec la formation californienne Sublime with Rome qui se produira à 21 h 30 sur la scène Loto Québec.