/news/consumer
Navigation

Du saumon génétiquement modifié dans votre assiette

Près de cinq tonnes ont été vendues au Canada sans qu’on sache à quel endroit

Le saumon génétiquement modifié de la compagnie AquaBounty se développe dans d’immenses cuves et arrive à maturité pour la vente deux fois plus rapidement que le saumon normal. On ne sait cependant pas où il est distribué.
Photo d'archives Le saumon génétiquement modifié de la compagnie AquaBounty se développe dans d’immenses cuves et arrive à maturité pour la vente deux fois plus rapidement que le saumon normal. On ne sait cependant pas où il est distribué.

Coup d'oeil sur cet article

Une portion des cinq tonnes de saumon génétiquement modifié vendues au Canada s’est fort probablement retrouvée dans votre assiette, mais impossible de savoir si elle provenait de l’épicerie ou du resto.

« On est très inquiets de savoir qu’il est en vente alors qu’on ne sait même pas où il est. Nous pourrions tous en manger sans le savoir », dénonce Thibault Rehn, coordonnateur de l’organisme Vigilance OGM, qui réclame l’étiquetage des produits génétiquement modifiés.

La compagnie AquaBounty a eu le feu vert des autorités canadiennes, l’an dernier, pour commercialiser le premier saumon transgénique. Elle a annoncé vendredi avoir vendu 4535 kg de filets de saumon génétiquement modifié depuis ce temps, sans nommer les acheteurs.

Le saumon génétiquement modifié de la compagnie AquaBounty se développe dans d’immenses cuves et arrive à maturité pour la vente deux fois plus rapidement que le saumon normal. On ne sait cependant pas où il est distribué.
Photo d'archives

 

Grandes chaînes

Ce saumon de l’Atlantique, appelé AquAdvantage, contient un gène du saumon du Pacifique afin d’accélérer sa croissance.

Les trois grandes chaînes de supermarchés au pays, Loblaw (Provigo-Maxi), Sobeys (IGA) et Metro (Super C), ont réitéré lundi qu’elles ne comptaient pas offrir ce saumon dans leurs comptoirs de poissonnerie.

Le géant américain Costco avait lui aussi fait savoir par le passé qu’il n’avait pas l’intention d’en vendre.

La chaîne IGA va un peu plus loin et écrit précisément sur son site web qu’elle exige de ses fournisseurs « du saumon sans OGM, bien que le saumon génétiquement modifié soit légal et autorisé par l’Agence canadienne d’inspection des aliments ».

Thibault Rehn, Vigilance OGM
Photo d'archives
Thibault Rehn, Vigilance OGM

 

Saumon fumé ou pâtés

Cependant, la porte-parole du magasin d’alimentation a confirmé au Journal que cette exigence ne s’adresse pas aux fournisseurs de produits transformés. Ce qui veut dire que les compagnies qui font du saumon fumé ou congelé, des pâtés ou des rillettes peuvent utiliser le saumon transgénique dans leurs produits, qui se retrouvent ensuite sur les tablettes des épiceries.

Comme l’étiquetage des produits génétiquement modifiés n’est pas obligatoire au Canada ou au Québec, il est impossible de savoir si votre mousse de saumon de ce week-end ou votre plat de raviolis au saumon de ce midi en contenaient.

Les épiciers Metro et Loblaw ont indiqué au Journal qu’ils réfléchissent à l’idée de tenir compte de ces produits transformés dans leur politique.

Le Canada est le seul pays à commercialiser en ce moment le saumon génétiquement modifié. Les États-Unis avaient approuvé le produit avant nous, mais la Food and Drug Administration doit d’abord concevoir un système d’étiquetage des produits génétiquement modifiés avant d’en permettre la vente.

Santé Canada et l’Agence canadienne d’inspection des aliments ont mentionné, lors de l’approbation du produit, qu’il « est aussi sain et nutritif pour les humains et le bétail que le saumon classique ».

Secret industriel

Mais les organismes n’auraient pris en compte que des données fournies par l’industrie pour arriver à cette conclusion. Des chercheurs indépendants n’auraient pas accès à ces informations pour les réviser puisqu’elles sont protégées par le secret industriel, ajoute M. Rehn.

Walmart et Costco n’ont pas donné suite à nos demandes d’entrevue, pas plus qu’AquaBounty.

Le saumon génétiquement modifié

  • Le saumon AquAdvantage contient un gène d’hormone de croissance du saumon du Pacifique.
  • Il produit donc des hormones de croissance en tout temps plutôt que lors de circonstances favorables.
  • Il est prêt pour la vente après un an et demi plutôt que trois ans.

4 à 6 fois : Il grandit quatre à six fois plus vite qu’un poisson de l’Atlantique normal.

10 % : Il consomme 10 % moins de nourriture.