/news/green
Navigation

Des feux de broussailles criminels en Colombie-Britannique

Coup d'oeil sur cet article

NANAIMO, Colombie-Britannique – Déjà débordés par les quelque 130 incendies de forêt qui font rage en Colombie-Britannique, les pompiers doivent, en plus, composer avec des vandales qui allument délibérément des brasiers.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué être à la recherche d’un jeune homme âgé de 18 à 22 ans qui serait responsable de deux sinistres allumés dans le même champ à Nanaimo, les 2 et 7 août.

Lors du second incident, le présumé malfaiteur a été aperçu accroupi dans le champ, quelques instants avant le début de l’incendie, a expliqué la GRC dans un communiqué. Un témoin a aperçu le suspect prendre la fuite et a tenté de l’intercepter, sans succès. Ce témoin a ensuite maîtrisé l'incendie, avant qu’il ne se propage.

«Si ce n’avait pas été de ce témoin et de l’intervention rapide du service d’incendie de Namaino, l’incendie aurait pu se propager et endommager gravement des résidences à proximité», a souligné la GRC.

Ce n’est pas la première fois que des vandales perturbent les opérations des pompiers. Notamment, des pompes et des lances d’incendie ont été dérobées ou vandalisées ces dernières semaines, a déploré le Service de lutte aux incendies de forêt de la province.

Depuis le 1er avril, plus de 900 feux de forêt ont ravagé tout près de 600 000 hectares de terrain en Colombie-Britannique.