/news/green
Navigation

5 trucs pour moins suer sa vie en vélo

Cet article s’adresse aux cyclistes urbains!

5 trucs pour moins suer sa vie en vélo
Mikkel Bigandt - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Il y en a qui font du vélo sportif, il y en a qui font du vélo de montagne et il y en a qui font du vélo pour aller au travail ou pour aller voir des amis.

Les cyclistes urbains en voient déjà de toutes les couleurs avec le partage difficile de la route et les nombreuses crevasses dans l’asphalte, il faut également qu’ils composent avec la température, l’effort physique et leur conséquence directe, la transpiration.

Évidemment, transpirer est plutôt inévitable; il y a des journées où l'on sue à même immobile et assis! Ça vient avec le vélo, d’une manière ou d’une autre. Mais il y a quand même quelques trucs pour moins transpirer.

Tout est une question de rythme

Allez-y mollo! Si vous avez plusieurs vitesses sur votre vélo, utilisez celles parmi les plus basses (particulièrement si vous êtes face au vent). Si vous le pouvez, évitez les côtes.

En bref, ne forcez pas pour rien.

Le rêve du vélo tranquille.

Des paniers, des paniers, des paniers

Les sacs à dos et les sacs en bandoulière collent au dos, deviennent chauds rapidement et exacerbe la transpiration. Même la courroie d’un sac à main colle les vêtements sur le corps.

Munissez-vous de paniers dans lesquels vous pourrez placer vos sacs en toute quiétude.

Jamais trop de rechanges

Apportez des vêtements de rechange, particulièrement pour le haut du corps: chandails, chemises, soutiens-gorge (régulier ou sportif, à votre guise).

C’est plus rare que la transpiration traverse un pantalon, mais si ça arrive, c’est l’humiliation totale. À ce moment-là, garder un pantalon propre au bureau est une bonne idée.

Lui, il va avoir besoin de se changer.

 

À la fin, la fin justifie les moyens

Le vent créé par la balade à vélo permet souvent à la sueur d’être rapidement évaporée. C’est quand on s’arrête que les vannes s’ouvrent.

Quelques trucs peuvent minimiser le torrent d’eau inondant votre cou. Ralentissez lors de la dernière portion de votre trajet, quitte à faire quelques tours de bloc supplémentaires à basse vitesse, afin de diminuer votre température corporelle.

Si vous avez la possibilité de débarquer de votre monture à l’ombre, profitez-en.

Enfin, ayez à portée de main un icepack ou une boisson bien froide pour la mettre sur votre front ou sur votre nuque à votre arrivée. Le but est de baisser la température corporelle le plus rapidement possible.

Ou un ventilateur électrique?

 

Un kit d’urgence

Comme déjà mentionné, il est pratiquement inévitable de transpirer quand on fait du vélo. Apporter un kit vous permettant de vous rafraîchir à destination peut être une bien bonne idée.

En plus, si vous allez régulièrement au bureau, vous pouvez même laisser ces items directement à votre lieu de travail.

Dans ce kit d'urgence, privilégiez ces items:

  • Serviette de sport
  • Lingettes nettoyantes
  • Poudre pour les pieds
  • Désodorisant
  • Savon pour visage
  • Produits pour cheveux et un peigne

Utilisez ces items quand vous en avez besoin, tout en veillant à laisser la salle de bain des employés propre!


En somme, prenez ça relax, mais préparez-vous en cas de transpiration. Et souvenez-vous qu'il est normal de transpirer, c'est le moyen que le corps a trouvé pour ne pas mourir de chaleur. C'est quand même agréable, pas mourir!

Pour en savoir plus, consultez cet article de Lifehacker.