/24m/city
Navigation

Grand Splash: Les Montréalais se baigneront dans le fleuve vendredi

Grand Splash 2015
Photo AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais pourront sauter dans le fleuve vendredi matin au Vieux-Port après un an d'absence de l’événement citoyen qui revendique un meilleur accès à l’eau.

Le Grand Splash a pour but de promouvoir un meilleur accès de la population au fleuve Saint-Laurent et à ses berges ainsi qu’une meilleure qualité de l’eau.

En 2015, les 200 participants qui avaient sauté dans le fleuve au Quai Jacques-Cartier s’étaient baignés dans une eau contaminée, dont le taux de coliformes fécaux était 18 fois plus élevé que la limite acceptable pour la baignade selon les échantillons recueillis par le 24 Heures.

Les résultats de l’analyse du laboratoire Aqualabo présentaient un taux de 3600 unités formatrices de colonies de bactéries (UFC) par 100 ml, ce qui exprime la concentration en coliformes fécaux. Selon les normes du ministère, le taux maximal est de 200 UFC par 100 ml pour les usages récréatifs comme la baignade.

Les pluies importantes de la veille ont pu causer des surverses des égouts dans le fleuve, avait alors mentionné l’environnementaliste Daniel Green.

Le jour du Grand Splash, le directeur du Jour de la terre et porte-parole de l’évènement Pierre Lussier avait pourtant indiqué au 24 Heures qu’il n’y avait pas de danger puisque les surverses de la veille n’avaient pas d’effet sur la qualité de l’eau du Vieux-Port.

Plages en retard

Deux projets de plages urbaines qui donneraient accès à la baignade dans le fleuve Saint-Laurent doivent également voir le jour à Montréal, à Verdun et dans Rivière-des-Prairies, mais accusent du retard.

L’ouverture de la plage de Verdun était prévue au courant de 2017, mais après des modifications au contrat, elle ne pourra pas voir le jour avant la fin de l’été. Celle de Rivière-des-Prairies était promise pour 2016, mais ne sera pas disponible avant l’été prochain.

Actuellement, en plus des piscines municipales, les Montréalais peuvent aller se baigner à la plage Jean-Doré au parc Jean-Drapeau, qui ne donne toutefois pas accès au fleuve.