/opinion/blogs/columnists
Navigation

Journal du Grand Débrangement, jour 2: une confession

AFP_RD6P3
AFP/Getty Images

Coup d'oeil sur cet article

Aïe ! J’ai dû m’asseoir sur mes mains pour ne pas aller sur Facebook pour voir les réactions au message de Donald Trump à Kim Jong Un au sujet du ‘son et lumières comme le monde n’a jamais vu’ qu’il lui réserve si le dictateur nord-coréen n’arrête pas de menacer les États-Unis. ¸

(Mais j'ai longuement étudié le langage corporel de sa 'douce' moitié Melania: elle avait un son et lumières dans les yeux et faisait tout pour être le plus loin possible de lui.)

Que fait le dictateur nord-coréen dans les heures qui suivent ?

Il menace les Américains.

Il menace Guam, cette île du Pacifique qui ‘appartient’ aux États-Unis de la même façon que Porto Rico est un territoire américain. Mais Guam, c’est aussi une base militaire archi-importante qui serait appelée à jouer un rôle de premier plan en cas de conflit dans le Pacifique.

Que fait le président américain alors ?

Rien. Ou si. Il fait ce qu’il fait en temps normal, il ment.

Trump ment quand il tweete que le premier ordre qu’il a donné en tant que Président était de ‘rénover’ et de ’moderniser’ l’arsenal nucléaire américain. Et que cet arsenal est plus fort et plus puissant que jamais.’

Or, un programme de mise à niveau qui va coûter 1 trillion $ sur 30 ans a été a lancé par le président Obama en 2016.

Trump est arrivé au pouvoir en janvier. On ne rénove pas le plus gros arsenal nucléaire au monde en six mois.

(Surtout quand le patron du secrétariat de l’Énergie, responsable du maintien de tout ce qui nucléaire aux États-Unis, incluant l’arsenal de guerre, est dirigé par le pathétique Rick Perry, l’ex-gouverneur du Texas qui, lors d'un débat pendant la course à l’investiture républicaine en 2012 voulait éliminer trois agences américaines mais ne se souvenait plus de la troisième... C’était l’énergie ! Ce pauvre homme voulait devenir président des États-Unis mais ignorait les rôles de différents 'ministères' de l'État américain.)

Que fait Kim Jong Un ?

Je ne sais pas mais il a dû en rire une shot en lisant ce tweet menaçant mais mensonger - méchant pétage de broue - du président américain.

Mais ce n’est pas parce que la majorité des ogives et des bombes nucléaires américaines ont été fabriquées dans les années 70 et 80 que les États-Unis n’ont pas le pouvoir de pulvériser la péninsule coréenne, et la planète au complet, bien de fois.

CONFESSION: J'ai retweeté Michel Jean

Mais voilà, j’ai résisté à Facebook mais je me suis trop attardée sur Twitter (le débrangement ne touche que Facebook pour l’instant) et j’ai brisé mon engagement de ne rien retweeter. Mais je ne pouvais résister au message du journaliste et auteur Innu Michel Jean au sujet de la Journée internationale des peuples autochtones (aujourd’hui) et de ‘l’importance de préserver, de contrôler et de développer leur patrimoine culturel, leur savoir traditionnel et leurs expressions traditionnelles’ (Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones).

Michel Jean rappelait que les peuples autochtones ne forment que 5% de la population mondiale mais représentent 5 000 cultures différentes.

C’était un RT pour une bonne cause.

Et puis tiens, je ne l’ai pas retweeté mais j’aurais dû. Tant qu’à  transgresser...  je vous suggère aussi le compte Twitter Espaces autochtones où Mélissa Mollen Dupuis répond aux questions du public sur un monde que nous connaissons si peu et si mal.

Je retourne dans ma tanière de semi-débranchée... (ben quoi, hier à CNN on disait aux gens Guam de se cacher dans un caverne en cas d’attaque nucléaire, ou sous une table...)