/24m/food
Navigation

Une poutine aux saveurs des Caraïbes

Le chef du restaurant Seasoned Dreams Jae-Anthony souhaite faire connaitre la cuisine des Caraïbes avec sa poutine jamaïcaine dans le cadre du Poutine Fest.
Photo 24 Heures, Frédéric T. Muckle Le chef du restaurant Seasoned Dreams Jae-Anthony souhaite faire connaitre la cuisine des Caraïbes avec sa poutine jamaïcaine dans le cadre du Poutine Fest.

Coup d'oeil sur cet article

Un chef montréalais veut faire connaitre la cuisine des Caraïbes en combinant les recettes de sa grand-mère à la poutine traditionnelle.

Le chef Jae-Anthony du restaurant Seasoned Dreams situé dans le sud-ouest de Montréal a décidé de servir un plat très différent dans le cadre du Poutine Fest, utilisant des grillades et des épices jamaïcaines pour une poutine à la jerk.

«Je veux faire connaitre les Caraïbes [...] parce qu’il n’y a rien qui goute comme ça», explique l’homme ayant grandi au Canada avec les recettes traditionnelles de la Barbade d'où sont natifs ses parents et grands-parents.

Ses grillades mélangeant des saveurs sucrées, salées et légèrement épicées sont marinées pendant 72 heures et assaisonnées d’un mélange de 18 épices.

«C’est vraiment meilleur qu’une poutine classique,» explique Anhkhoi Vo qui a gouté à tout ce que le chef Jae-Anthony avait à offrir au Poutine Fest.

«On est habitué à la poutine italienne, la poutine à la viande fumée, à la poutine classique, mais pas à ça», ajoute Robert Major, un autre client satisfait des saveurs uniques des poutines du Seasoned Dreams.

Le chef qui a commencé à cuisiner à l’âge de 11 ans déplore que peu de gens soient familiers avec la cuisine des Antilles.

Les cuisiniers utilisent un mélange de 18 épices et une technique de cuisson spéciale de la Barbade pour les grillades de ces poutines à la jerk.
Photo 24 Heures, Frédéric T. Muckle
Les cuisiniers utilisent un mélange de 18 épices et une technique de cuisson spéciale de la Barbade pour les grillades de ces poutines à la jerk.

 

Accent sur la diversité

Alexandre Lvowitsch, l’un des organisateurs du festival, insiste que ce n’est pas un hasard si le Poutine Fest compte des recettes hors du commun comme celle du chef Jae-Anthony.

«On cherche vraiment à avoir de la diversité quand on sélectionne les participants», explique M. Lvowitsch.

Mis à part les poutines jamaïcaines du Seasoned Dreams, les amateurs du plat national des Québécois trouveront notamment des poutines végétariennes, aux fruits de mer, au mac n’ cheese en plus de plusieurs options plus traditionnelles.

Au total, plus de 30 variétés de poutines sont offertes dans une douzaine de kiosques participants cette compétition où une seule équipe de «poutiniers» sera couronnés les champions à la toute fin des festivités.

Le Poutine Fest du Vieux-Port de Montréal se termine le 13 aout prochain.