/news/society
Navigation

Entre 1000 et 1200 migrants en attente à Saint-Bernard-de-Lacolle

Le directeur général régional de l’Agence des services frontaliers du Canada, Patrick Lefort
Photo Ben Pelosse Le directeur général régional de l’Agence des services frontaliers du Canada, Patrick Lefort

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-BERNARD-DE-LACOLLE – Entre 1000 et 1200 migrants attendaient d'être admis au Canada sur le site du poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle, a fait savoir vendredi l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

«On a une capacité de traitement d’environ 200 à 230 dossiers par jour, a déclaré le directeur général régional de l’Agence des services frontaliers du Canada, Patrick Lefort, lors d’un point de presse. Tous les cas ajournés sont évidemment vérifiés de façon exhaustive au niveau de la sécurité par les agents des services frontaliers.»

M. Lefort a également souligné que les conditions d’hébergement se sont grandement améliorées dans les derniers jours, notamment grâce à l’installation de tentes par les Forces armées canadiennes.

«On est actuellement en train de planifier une augmentation de cette capacité additionnelle d’hébergement pour faire face au volume de migrants à la frontière», a-t-il ajouté.

Le directeur régional de l’ASFC a également mentionné que des effectifs des autres provinces canadiennes ont été appelés en renfort pour soutenir les douaniers de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Il en a profité pour lancer un message aux demandeurs d’asile qui souhaitent entrer au pays par le chemin Roxham.

«Tenter de passer à la frontière illégalement, ce n’est pas un laissez-passer pour le Canada, a-t-il dit. Il existe des règlements rigoureux en matière d’immigration et de douanes et on applique les lois et règlements pour assurer la sécurité des Canadiens.»

Par ailleurs, Patrick Lefort a fait savoir qu’il n’y a pour l'instant aucun cas de contagion sur le site qui accueille les migrants près du poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle.