/sacchips/harddrive
Navigation

Top 10 des albums enregistrés au Studio Morin-Heights

Top 10 des albums enregistrés au Studio Morin-Heights
Gilles Lafrance

Coup d'oeil sur cet article

Le studio mythique de Morin-Heights occupe une place importante dans l’histoire du rock québécois et dans celle du rock tout court.

À l’abandon depuis plusieurs années, l’endroit culte a été la proie des flammes vendredi matin. 

Avec cet incendie suspect, non seulement une page s’est tournée, mais un livre s’est fermé.

Depuis des années, divers projets se sont succédé pour faire revivre les belles années du Studio Morin-Heights. Mais c’était trop peu, trop tard.

Ce qu’il restera du studio maintenant? Les souvenirs. Beaucoup de souvenirs.

Pendant un quart de siècle (1976-2001), des noms comme les Bee Gees, David Bowie, Rush ou Keith Richard l’ont visité pour y enregistrer les albums marquants de leur discographie.

Le nom même du village de Morin-Heights reste indissociable du studio légendaire.

Voici notre sélection de 10 enregistrements marquants qui ont assuré sa postérité.

Rush – Moving Pictures 

Un grand pan de la discographie de Rush a été réalisé à Morin-Heights. Le trio mené par Geddy Lee ne s’est pas contenté d’y enregistrer des pièces. Il a aussi immortalisé son passage en y enregistrant un clip pour la chanson Tom Sawyer. Le studio a même été surnommé «Rush’s Abbey Road»...

The Police - Synchronicity 

Précisons que le populaire album de The Police n’a pas été entièrement enregistré dans les Laurentides. Le groupe anglais y est venu ajouter d’autres pistes aux chansons déjà enregistrées à Londres.

Paul Piché – Sur le chemin des incendies 

Sans doute inspiré par Rush, Piché a aussi opté pour le studio pour y tourner un clip.

Corey Hart –The Boy in the Box 

Après avoir enregistré son premier album First Offence en Angleterre, le chanteur montréalais choisissait les Laurentides pour son deuxième album et son plus populaire.

Sting - The Dream of the Blue Turtles 

L’ex-chanteur de The Police avait tellement aimé son passage au studio qu’il l’a visité à nouveau pour enregistrer l’album qui lancera sa carrière solo.

Keith Richards – Talk is cheap 

La légende a aussi profité de l’ambiance du studio le temps d’un enregistrement sans les Rolling Stones. Le Studio Morin-Heights semblait vraiment la destination de choix pour les légendes désirant lancer leur carrière solo.

Vilain Pingouin – Vilain Pingouin 

La bande à Rudy Caya y a immortalisé ses premières chansons. L’expérience semble avoir été bonne, car le groupe y est retourné pour enregistrer son album suivant, Roche et roule.

Daniel Bélanger – Les insomniaques s’amusent 

Les albums enregistrés à Morin-Heights semblent avoir été d’excellents tremplins pour leurs interprètes. C’est le cas de Daniel Bélanger avec Les insomniaques s’amusent.

Moist – Creatures 

On a un peu oublié ce groupe canadien pop alternatif très en vogue au milieu des années 90. Pourtant, il suffit de faire jouer un extrait de Creatures pour que ça revienne en tête. Resurrection, ça ne vous dit rien? Bref, ça a aussi été enregistré au divin studio.

Lhasa de Sela – La Lhorona 

Après avoir été enregistré plus modestement à Montréal par Yves Desrosiers, le guitariste de Lhasa de Sela, ce classique québécois des années 90 sera peaufiné derrière la console du légendaire studio.