/lifestyle/books
Navigation

«Bonheur d'occasion» devient événement historique

Gabrielle Roy
JMTL

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Culture du Québec, Luc Fortin, a annoncé samedi matin la désignation de la parution du roman Bonheur d'occasion de Gabrielle Roy comme événement historique.

Publié en juin 1945 aux éditions Pascal par la Manitobaine et Québécoise d’adoption, Gabrielle Roy, Bonheur d'occasion est devenu un classique de la littérature québécoise. L’ouvrage décrit la classe ouvrière de Montréal, notamment l’envie d’un monde meilleur qui habite les résidants du quartier populaire et défavorisé de Saint-Henri.

«Par cette désignation, notre gouvernement réitère son engagement à mettre en valeur les grands jalons de notre culture. La parution de ce roman a contribué à renouveler la littérature québécoise, puisque le propos, s'éloignant des valeurs rurales attachées au passé, marque le début d'une littérature plus urbaine en marche vers la modernité», a indiqué le ministre Fortin dans un communiqué.

Cette désignation, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, a été faite en marge de la journée Le 12 août, j'achète un livre québécois.

«L'œuvre de Gabrielle Roy a permis aux Montréalais et aux lecteurs d'horizons divers de s'approprier une partie de notre histoire collective et le permet toujours. Voilà toute la force de notre littérature», a souligné le maire de Montréal, Denis Coderre.

Considérée comme l’une des figures les plus importantes de la littérature québécoise et canadienne, Gabrielle Roy a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le prix Femina en 1947.

Née à Saint-Boniface au Manitoba en 1909, Gabrielle Roy s'est installée à Montréal en 1939. Elle s’est éteinte à Québec le 14 juillet 1983, l’âge de 74 ans.