/travel/destinations
Navigation

Dans le feu de l’action

Dans le feu de l’action
Photos courtoisie, Steven W. Dengler, Arek Stryjski et Rosa-Maria Rinkl

Coup d'oeil sur cet article

STROMBOLI, Italie | Primo, l’île de Stromboli est un volcan. Deuzio, ses cratères sont parmi les rares au monde à être en éruption quasi continue. Tertio, il est possible de se rendre au sommet pour observer de près ces feux d’artifice en activité. Alors, qu’attendez-vous ?

Uno, due, tre, go!

Vrai, il faut, depuis 2005, être accompagné d’un guide pour franchir l’altitude de 400 mètres. Vrai, il faut aussi faire partie d’un groupe comptant jusqu’à vingt personnes avec différents niveaux de forme physique, ce qui implique un rythme plus lent et des pauses fréquentes afin de se suivre à la queue leu leu comme des fourmis.

Gros désagrément, les groupes se suivent à la queue leu leu comme des fourmis.
Photos courtoisie, Steven W. Dengler, Arek Stryjski et Rosa-Maria Rinkl
Gros désagrément, les groupes se suivent à la queue leu leu comme des fourmis.

Toutefois, une fois cette ­barrière psychologique franchie, le ­spectacle sera certes l’un des plus extraordinaires que vous aurez vu de votre vie.

Coucher de soleil

Le coup de départ se donne généralement en milieu ou fin d’après-midi sur la place de l’église San Vincenzo. Le temps est calculé dans le but d’atteindre le point culminant de 924 mètres pour le coucher du soleil.

La montée, relativement facile, s’étend tout de même sur près de trois heures. Le sentier traverse d’abord un couvert de végétation, nécessaire à la stabilisation des sols. Il zigzague ensuite dans ce paysage lunaire couvert de pierres et de sable noirs.

Les maisons blanches du village font contraste avec la roche volcanique noire.
Photos courtoisie, Steven W. Dengler, Arek Stryjski et Rosa-Maria Rinkl
Les maisons blanches du village font contraste avec la roche volcanique noire.

À 800 mètres, l’astre solaire se montre enfin le bout du nez à ­l’horizon, tout comme deux des trois cratères du volcan.

Explosions régulières

Chacun prend place dans un endroit désigné, appareil photo bien en mains, pour saisir chaque instant de ce tableau féérique. Les explosions sont régulières, se ­produisant à une quinzaine de minutes d’intervalle.

Parfois, la cheminée ne crache qu’un nuage de fumée, mais ­souvent, des jets de lave orangée sont propulsés à une centaine de mètres dans les airs au grand ­plaisir de la foule.

Le Stromboli est l’un des volcans les plus actifs au monde.
Photos courtoisie, Steven W. Dengler, Arek Stryjski et Rosa-Maria Rinkl
Le Stromboli est l’un des volcans les plus actifs au monde.

 

Après 45 à 60 minutes ­d’observation intense, les yeux bien écarquillés, il est temps d’amorcer la descente à la lueur de sa lampe frontale en se laissant glisser les pieds dans des dunes de sable volcanique qui donnent ­l’impression de skier dans une neige poudreuse.

Options intéressantes

Si vous voulez éviter les ­longues files de randonneurs pour la montée, il est possible de partir du village de Ginostra, situé de l’autre côté de l’île, accessible par bateau. Notez toutefois que la descente se fera par la route commune menant à Stromboli.

La Sciarra del fuoco, l’allée de feu, une longue coulée de lave orangée.
Photos courtoisie, Steven W. Dengler, Arek Stryjski et Rosa-Maria Rinkl
La Sciarra del fuoco, l’allée de feu, une longue coulée de lave orangée.

Vous pouvez aussi observer les éruptions du restaurant de l’observatoire sis à moins de 400 mètres de la place de l’église, ce qui n’implique pas la présence d’un guide.

Enfin, louez une embarcation, avec capitaine ou non, pour ­admirer depuis la mer les coulées de lave qui empruntent la Sciarra del fuoco, l’allée de feu.

Repères

Accès : L’île de Stromboli fait partie des Éoliennes, situées au nord de la Sicile. Des bateaux font des liaisons régulières des autres îles du secteur, mais aussi de Naples, Palerme et Messine.

Période : Des départs quotidiens sont offerts de la mi-mars à la fin octobre.

Argent : 1 $ CA = 0,67 euro

Coûts : Une demi-douzaine d’agences locales offre le ­service, incluant guide et casque de ­protection, pour des coûts variant de 28 à 40 euros.

Hébergement : Réservez une chambre à Stromboli pour le ­retour, car la randonnée se termine ­habituellement vers 23 h.

Conseils : Ayez à portée de main un foulard ou un bandana pour couvrir votre bouche afin d’éviter d’avaler une tonne de poussière. Dans la même veine, des lunettes peuvent être plus confortables que des lentilles cornéennes. Enfin, mettez dans votre sac à dos une veste en laine polaire, un coupe-vent et des pantalons longs pour le sommet.

Bon à savoir : Il est obligatoire d’avoir des bottes de marche ­protégeant les chevilles et une lampe frontale. Certains de ces ­articles peuvent être loués ou ­achetés à Stromboli.