/travel/destinations
Navigation

L’Auberge du lac Taureau, un resort comme dans le Sud

Des kayaks et d’autres embarcations 
sont à notre disposition.
Photo courtoisie Alain Demers et Michel Julien Des kayaks et d’autres embarcations sont à notre disposition.

Coup d'oeil sur cet article

Quand je suis arrivé à l’Auberge du Lac Taureau, à Saint-Michel-des-Saints, j’ai à peine reconnu l’endroit. Rénové et redécoré de fond en comble, cet hôtel champêtre se fait invitant pour des vacances avec la grande terrasse du bistro, dotée d’un petit pont menant à une belle plage de sable fin.

Avec son nouveau forfait incluant plusieurs activités libres ou animées, l’auberge s’est ainsi transformée en resort, comme dans les Caraïbes. L’établissement quatre étoiles veut offrir le même type de vacances aux Québécois, beau temps ­mauvais temps, mais pour deux fois moins cher, surtout pour une famille. Il faut croire que la formule plaît, car, lors de mon séjour, l’établissement affichait complet.

Vue aérienne de l’Auberge 
du Lac Taureau.
Photo courtoisie Alain Demers et Michel Julien
Vue aérienne de l’Auberge du Lac Taureau.

 

Avec enfants ou ados

Si les parents décident d’aller faire de la planche à pagaie, de l’équitation ou autre chose, ils ont toujours l’option de laisser leurs enfants à la halte-garderie (de 2 à 12 ans). Des activités sont organisées aussi pour les petites familles.

Dans le cas des ados, c’est autre chose. J’étais avec ma fille de 15 ans et son amie. Je les ai laissées libres le plus souvent possible. Elles ont fait du canot, elles ont cueilli des bleuets (il y en a partout), elles sont allées à la plage, mais aussi à la piscine intérieure et à la salle de jeux du bistro.

Balade à cheval sur 
une plage sauvage.
Photo courtoisie Alain Demers et Michel Julien
Balade à cheval sur une plage sauvage.

 

En leur absence, j’en ai profité pour lire à l’ombre, en retrait de la plage, ou encore relaxer dans un des bains-remous sur une terrasse. Ensemble, nous avons fait un tour de ponton commenté, nous donnant un aperçu de l’immensité du lac (95 km²) qui est en réalité un réservoir.

La plage, à quelques 
pas de l’auberge.
Photo courtoisie Alain Demers et Michel Julien
La plage, à quelques pas de l’auberge.

 

Équitation sur la plage

L’aspect le plus inédit de notre séjour a été sans contredit l’équitation sur des plages sauvages, en compagnie de la propriétaire du Centre équestre du lac Taureau, ­Dominique Cloutier, et son ado, Alexis. Ce fut des moments de pur bonheur.

À explorer : LANAUDIÈRE

Ma halte préférée sur la 131

Sucré Salé, aux abords de la route 131.
Photo Alain Demers
Sucré Salé, aux abords de la route 131.

 

Dans les toilettes propres et bien décorées du casse-croûte et bar laitier Sucré Salé, à Notre-Dame-de-Lourdes, une petite affiche indique « La vie est meilleure en gougounes ». Terrasse à l’ombre, musique latine, vaste choix de burgers et de crème glacée, on s’y arrête l’été en montant vers Saint-Zénon ou Saint-Michel-des-Saints.

On s’y sent en vacances. Cour arrière pour les enfants.

www.cassecroutesucresale.co

Repères

Accès en auto : A-40, A-31, R-131

Forfait famille de 2 nuits : à partir de 600 $ (2 adultes et 2 enfants de moins de 15 ans)

Inclus : petit déjeuner et souper, embarcations, activités animées, croisière en ponton

En sus : équitation et activités motorisées

1 877 822-2623

www.lactaureau.com