/entertainment/comedy
Navigation

Pas de stress pour un 2e spectacle

Pas de stress pour un 2e spectacle
PHOTO D’ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pour « avoir un souvenir concret » de sa toute première tournée, Korine Côté souhaitait la captation de Mon show , qu’elle a présenté à 118 reprises à travers le Québec. « Je pensais en faire 40 », dit celle qui a lancé cette semaine le DVD de son premier spectacle, et qui passera l’automne à la radio.

Elle a mis neuf ans après sa sortie de l’École nationale de l’humour pour sortir son premier « one woman show », mis en scène par Alexandre Barrette. Avec un bouche-à-oreille « assez surprenant », dit-elle, et des critiques très positives, Mon show a surpassé les attentes de l’humoriste avec plus de 25 000 billets vendus.

« C’est presque rendu vintage de lancer un DVD, lance-t-elle en riant. Ce n’est pas avec ça qu’on fait des sous. C’est quelque chose qui coûte cher à produire pour ce qu’on vend. Mais une belle solution s’est offerte à nous, alors je suis vraiment très contente d’avoir un souvenir concret. »

Le DVD de stand-up, qui comprend une incursion dans les coulisses, a été tourné à l’Étoile de Brossard, réalisé par Encore Télévision et distribué par TVA Films.

Avec le recul, Korine Côté est très fière de sa première carte de visite auprès du public. « Je suis contente des numéros que j’ai faits. Je pense que j’en ai abandonné juste un en cours de route. L’avantage du premier show, c’est que tu as tout ton temps pour l’écrire, et tu as déjà bien du matériel en arrière de toi. »

Écrire pour le plaisir

Certains voudraient battre le fer pendant qu’il est chaud, mais Korine Côté ne se met pas de pression pour écrire un second spectacle.

« J’écris pour le plaisir en ce moment. Je n’ai pas de date de sortie encore. Je ne voulais pas écrire spécifiquement pour un deuxième. J’aime mieux écrire pour le plaisir, aller faire des petits shows, roder des affaires, et je verrai après ce que j’ai comme matériel. C’est très stressant sortir un show. »

Cette année, l’ascension de la relève ne s’est pas essoufflée, et les spectacles d’humour sont plus abondants que jamais. Korine Côté trouve que c’est plutôt une bonne chose, bien qu’elle soit consciente qu’il faut se démarquer pour garder la tête hors de l’eau dans ce bassin populeux.

« Je vais continuer d’être comme je suis, commente-t-elle. Effectivement, il y a beaucoup de bons humoristes. Je pense que la qualité est là et ça donne l’occasion à des gens d’avoir de meilleurs choix. Le paysage se développe beaucoup, mais je ne pense pas que ça cause un problème. Je ne pense pas que ça va empêcher que j’existe », dit-elle.

À la radio

Cet automne, Korine Côté poursuit parallèlement sa carrière à la radio, un médium qu’elle « adore » et qui lui permet d’avoir « un patron et un horaire ». Elle fera partie de l’émission du retour de CKOI, le Clan MacLeod, avec Valérie Roberts et Patrick Marsolais.

Elle y sera tous les lundis à compter du 28 août.

« J’adore la radio, insiste-t-elle. C’est un autre médium totalement, il y a une belle part à l’improvisation. Il y a une complicité qui se crée avec quelques personnes seulement qui est diffusée vers les gens. C’est une proximité instantanée. »


Mon show est disponible en DVD et sur iTunes.