/travel/destinations
Navigation

Un joyau du patrimoine

La cathédrale de Reims, selon moi la plus belle de France !
Photo courtoisie, Gilles Proulx La cathédrale de Reims, selon moi la plus belle de France !

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, je vous faisais visiter Compiègne, là où la Grande Guerre a pris fin. Cette semaine, je vous présente Reims, que je visitais en avril dernier pour la troisième fois. C’est là que pendant des siècles, les rois de France se faisaient couronner. C’est aussi là qu’en mai 1945, dans une humble école qui servait de quartier général aux ­commandants en chef des armées alliées, Eisenhower, que les armes de la Deuxième Guerre mondiale se sont tues.

De François 1er à Louis XV, les rois de France et de Nouvelle-France ont reçu la couronne à Reims.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
De François 1er à Louis XV, les rois de France et de Nouvelle-France ont reçu la couronne à Reims.

 

Il existe maintenant un musée quelque peu désuet dans cette école, le Collège moderne et technique de Reims. J’y suis allé en 1991. Et cette année, il m’a paru identique ! Comme si aucun changement n’y avait été apporté. Et déjà en 1991, il faisait vieillot. Cela dit, voilà un lieu où se retremper dans l’ambiance des ­années 1940 où les nuits étaient longues et enfumées par les cigarettes.

La table de la signature est restée identique à ce qu’elle était en 1945. Même le cendrier est d’origine, m’a-t-on dit.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
La table de la signature est restée identique à ce qu’elle était en 1945. Même le cendrier est d’origine, m’a-t-on dit.

 

Parmi les signataires de la reddition allemande, il y avait un représentant de la France libre. On donne souvent le 8 mai comme date de la reddition puisque c’est le jour où celle-ci fut officiellement annoncée dans toutes les capitales alliées, à 15 heures précises ; mais c’est la veille, le 7, en pleine nuit, qu’on l’avait signée.

Cet aigle-lutrin de bronze doré reproduit un autre identique détruit par les révolutionnaires. Ce symbole du pouvoir est à sa place dans ce lieu où l’on faisait les rois.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Cet aigle-lutrin de bronze doré reproduit un autre identique détruit par les révolutionnaires. Ce symbole du pouvoir est à sa place dans ce lieu où l’on faisait les rois.

 

Quant à la cathédrale de Reims, elle est plus ancienne que Notre-Dame-de-Paris. Cette merveille ­architecturale fait honneur au Moyen âge. Elle fait la fierté de la ville... et même du monde ! C’est un joyau du patrimoine humain. La seule raison pour laquelle le nom de Notre-Dame est plus familier, c’est sa location : à Paris, ville la plus touristique du monde. Reims, à deux heures de là au Nord-Est, est moins visité ; or, la cathédrale y est plus belle et ­impressionnante encore ! Pas ­étonnant que les rois de France en aient fait leur lieu de sacre ­traditionnel. Parmi les têtes ­couronnées ici, il y a celle de ­François 1er qui régnait lorsque Jacques ­Cartier a planté sa croix à Gaspé.