/sports/hockey/homepage
Navigation

Duclair confiant de s'entendre avec les Coyotes

Duclair confiant de s'entendre avec les Coyotes
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Toujours sans contrat à un mois de l’ouverture des camps d’entraînement dans la LNH, Anthony Duclair ne s’inquiète pas outre mesure de sa situation actuelle, persuadé qu’il apposera bientôt son nom au bas d’une nouvelle entente avec les Coyotes de l’Arizona.

Joueur autonome avec compensation depuis le 1er juillet dernier, l’attaquant de 21 ans tente de ne pas trop se laisser distraire par les négociations en cours, préférant s’en remettre à ses agents qui travaillent sur le dossier.

«Je ne suis pas trop stressé avec ça, a martelé le Montréalais dans le cadre du Boot Camp tenu au Complexe sportif de Sainte-Foy jusqu’à dimanche. Je laisse ça à mon agent [Philippe Lecavalier ou Kent Hughes] qui va parler à John Chayka [directeur général des Coyotes] et je suis confiant qu’on aura une entente bientôt.

Contrat à court terme

«Ça arrive avec beaucoup de joueurs. On a déjà vu ça année après année et je ne suis pas stressé avec ça. Je ne suis pas le premier à qui ça arrive, ni le dernier. En même temps, il y a beaucoup de jeunes joueurs qui n’ont pas signé encore. Je laisse ça à mon agent.»

Le grand patron des Coyotes a récemment affirmé qu’il espérait en venir à une entente à court terme avec l’ancien des Remparts de Québec d’un maximum de deux saisons, ce à quoi Duclair ne s’objecte pas.

L’an dernier, ce dernier empochait un salaire de 833 000 $US.

«Ça ne fait que deux ans que je suis dans la Ligue et dans ma situation, un ou deux, ce sera parfait pour moi, a renchéri Duclair, qui prévoit se rendre en Arizona avant le camp, qu’il ait paraphé un nouveau contrat ou non. Ce sera une grosse année pour moi l’an prochain et j’aimerais jouer de la même manière que je l’ai faite à mon année recrue. Ensuite, on verra ce qui arrivera.»

Changements bénéfiques

Acquis des Rangers de New York en 2015, Duclair a connu une deuxième saison plus ardue dans le désert de l’Arizona après des débuts prometteurs (20 buts en 81 matchs), marquant seulement cinq buts et récoltant 15 points en 58 rencontres, en plus d’être rétrogradé dans la Ligue américaine où il a été employé à 16 reprises.

La nomination de Rick Tocchet derrière le banc pour remplacer Dave Tippett insuffle un vent de fraicheur qui plaît à Duclair, qui s’est entretenu avec le nouvel entraîneur au cours des dernières semaines. Il s’est aussi montré enthousiaste en parlant des jeunes de l’organisation, dont Dylan Strome. 

«Ce sont de jeunes joueurs incroyables. Je les ai vus au camp d’entraînement. Je suis confiant qu’ils vont faire l’équipe et que l’on va bien faire ensemble. J’ai une bonne conversation avec le nouvel entraineur Rick Tocchet, qui a de gros plans pour moi et pour l’équipe, a mentionné le patineur de 5 pi 11 po.

«On n’a pas parlé encore des attentes qu’il a envers moi. Il voulait simplement se présenter. Il m’a dit qu’il aimait beaucoup mon style de jeu. Tu vois ce qu’il a fait à Pittsburgh comme adjoint, il a vraiment aidé des gars comme Kessel et Malkin, des gars offensifs. Le fait  d’apprendre de lui, je crois que ça va m’aider beaucoup.»