/auto/security
Navigation

Les 6 étapes vers la voiture sans conducteur

Voitures autonomes

Coup d'oeil sur cet article

La voiture qui se conduit toute seule n’est pas qu’une utopie. Depuis des années, plusieurs constructeurs automobiles investissent des fortunes pour développer des systèmes capables de remplacer l’humain derrière un volant.

Évidemment, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Et même si certaines marques comme Tesla et Mercedes-Benz offrent déjà des systèmes plutôt avancés, la course vers la voiture autonome n’a pas encore été gagnée. Loin de là.

Pour bien comprendre les étapes vers l’automatisation complète de la conduite automobile, les experts du milieu ont divisé en six niveaux les types de technologies autonomes.

 

Niveau 0

C’est la conduite automobile à son état le plus simple. Les mains sur le volant et les yeux sur la route en tout temps. Au niveau 0, aucune technologie n’est mise en place pour vous avertir ou pour faire dévier votre véhicule de sa voie en cas de danger. Tout repose sur le conducteur.

Niveau 1

Au niveau 1, le conducteur doit garder les yeux sur la route et les mains sur le volant. Toutefois, certains systèmes sont mis en place pour intervenir en certaines occasions. Les détecteurs d’angles morts et l’avertisseur de collision frontale en sont de bons exemples. Beaucoup de véhicules neufs vendus en 2017 sont équipés de ce type de technologie.

 

À lire aussi: 9 comportements qui irritent les Québécois en auto

 

Niveau 2

À cette étape, le véhicule est partiellement automatisé et le conducteur peut temporairement lâcher le volant et quitter la route des yeux. La voiture semi-autonome de niveau 2 peut ainsi tenir le cap et ajuster sa vitesse d’elle-même, mais un conducteur demeure essentiel, spécialement en situation de conduite urbaine.

Des modèles comme la Tesla Model S ou la Mercedes-Benz Classe E font actuellement partie de cette catégorie.

 

Niveau 3

À partir du niveau 3, un véhicule est considéré comme hautement automatisé et peut théoriquement se déplacer sans intervention humaine. Le «conducteur» doit toutefois demeurer derrière le volant et être prêt à intervenir si le véhicule lui en fait la demande.

Niveau 4

À ce stade, le véhicule peut se déplacer de lui-même et ne demandera pas l’aide du conducteur, sauf dans certaines situations bien précises où une intervention humaine pourrait toujours être de mise. 

Niveau 5

Finalement, la voiture entièrement autonome. Un système de niveau 5 peut être opéré sans volant ni pédales. Toutes les personnes à bord deviennent ainsi des passagers qui se laissent transporter du point A au point sans avoir à contrôler quoi que ce soit.