/finance/stockx
Navigation

Monnaie virtuelle: une cryptomonnaie québécoise marque l'histoire

Paul Allard, cofondateur d’Impak Finance et François Lebel, chef du développement des affaires de l'entreprise.
Impak Finance Paul Allard, cofondateur d’Impak Finance et François Lebel, chef du développement des affaires de l'entreprise.

Coup d'oeil sur cet article

La monnaie virtuelle Impak Coin (MPK) marque l'histoire et devient la première au Canada à être autorisée par les autorités règlementaires, a annoncé son cofondateur montréalais Paul Allard de la fintech Impak Finance, mercredi, à Montréal.

Comme les autres devises de ce type, le MPK est une monnaie virtuelle qui s’échange hors du circuit bancaire traditionnel. Pour faire des achats avec ce moyen de paiement, il faut avoir un porte-monnaie électronique et faire affaire avec des marchands qui l’acceptent.

Rappelons que la première cryptomonnaie qui a vu le jour en 2009 au Japon est le bitcoin. Elle a été inventée par une personne sous le pseudonyme de Satoshi Nakomoto. Aujourd’hui, il y a plus de 1000 monnaies virtuelles sur la planète.

Signée Québec

«En relevant le défi d'apporter une meilleure protection aux participants des ICO, Impak Finance écrit une page de l’histoire et démontre encore une fois que la transparence et la confiance sont essentielles à notre projet», a dit Paul Allard, d’Impak Finance, qui ne cache pas par ailleurs son désir d’être une banque à charte canadienne d’ici deux ans.

«Il s’agit de la première cryptomonnaie à être émise en conformité avec les lois en valeurs mobilières au Canada», a pu confirmer au Journal Sylvain Théberge, porte-parole de l’AMF. Le MPK est désormais en prévente au coût de 1$ l’unité.

Valeur explosive

Le week-end dernier le bitcoin, la référence en monnaie virtuelle fonctionnant sans autorité centrale, a dépassé le cap des 4000$. Plusieurs analystes estiment déjà que sa valeur franchira bientôt la barre des 5000$.

La capitalisation du marché mondial des cryptomonnaies dépasse aujourd’hui les 100 milliards de dollars. Le mois dernier seulement, plus d’une vingtaine de produits de cette nature ont été lancés dans le monde, a rappelé Impak Finance.

Des compagnies comme Toyota et Deloitte travaillent maintenant à l’intégration de ce type de devises qui ont généralement moins de frais que les monnaies traditionnelles.