/investigations
Navigation

Un quadruple meurtre résolu grâce à vous?

Des policiers américains demandent l’aide des Québécois dans une vieille affaire

Coup d'oeil sur cet article

Des enquêteurs du New Hampshire croient que des Québécois pourraient les aider à résoudre le mystère de trois fillettes et une femme retrouvées mortes dans des barils d’acier il y a plusieurs décennies.

Le principal suspect dans cette affaire, Terrance Peder Rasmussen, est décédé en prison il y a sept ans. Mais avant de mourir, l’homme originaire du Colorado a affirmé qu’il se trouvait au Québec en 1979.

<b>Terrance Peder Rasmussen</b></br>
<i>Suspect principal</i>
Photo courtoisie
Terrance Peder Rasmussen
Suspect principal

Il y aurait rencontré une Denise ou Donna Laporte, une femme que les autorités ne sont toujours pas parvenues à identifier.

Battues à mort

La police d’État du New Hampshire et le département de police de la Ville de Manchester sollicitent donc l’aide des Québécois en leur demandant de communiquer toute information qu’ils auraient au sujet de Rasmussen.

Même s’ils ne croient pas que les victimes soient québécoises, les enquêteurs espèrent pouvoir les identifier en retraçant le parcours du présumé meurtrier.

Des experts en reconstitution faciale ont créé des images du visage des quatre victimes retrouvées en 1985 et 2000.
Photo courtoisie
Des experts en reconstitution faciale ont créé des images du visage des quatre victimes retrouvées en 1985 et 2000.

En novembre 1985, les ossements d’une femme de 22 ou 23 ans et d’une fillette ayant entre 8 et 11 ans ont été découverts près de barils d’acier renversés dans un sentier boisé d’Allenstown, une petite ville du New Hampshire.

Quinze ans plus tard, en mai 2000, les corps de deux autres fillettes ayant entre un et trois ans et entre deux et quatre ans ont été trouvés presque au même endroit, près du Bear Brook State Park. Cette fois, les cadavres avaient été placés à l’intérieur d’un baril de métal.

Des analyses d’ADN ont plus tard révélé que la femme dans la vingtaine était parente avec deux des fillettes, la plus jeune et la plus vieille. Celle du milieu est l’enfant du présumé tueur. Les quatre victimes ont été battues à mort avant d’être abandonnées dans la forêt.

Plusieurs noms

Les policiers estiment que la femme et les deux filles de la même famille sont possiblement originaires du New Hampshire ou d’un État voisin.

Après des années de recherche, les enquêteurs ont réussi, en janvier dernier, à identifier Terrance Peder Rasmussen comme le principal suspect dans cette affaire. Au cours de sa vie, l’homme a utilisé plusieurs noms, dont Robert « Bob » Evans.

Né en 1943 à Denver, Rasmussen a fait partie de la marine américaine entre 1961 et 1967. Il s’est ensuite marié à Hawaï et a déménagé avec sa femme en Arizona en 1969, où ils ont eu quatre enfants.

Prison à vie

L’épouse et les enfants du suspect, qui sont toujours vivants, l’ont aperçu pour la dernière fois en 1974, alors qu’il s’est présenté à leur résidence avec une femme inconnue de la famille.

Les policiers soupçonnent Rasmussen d’avoir tué les quatre victimes anonymes entre 1978 et 1984. En juin 2003, Terrance Peder Rasmussen a été arrêté et condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa petite amie, Eunsoon Jun, qui avait disparu un an plus tôt, en Californie.

Si vous avez des informations concernant cette affaire, composez le 1 800 843-5678 ou le 1 603 223-3856.