/entertainment/lavoix
Navigation

Des centaines de candidats

Les passionnés de musique des quatre coins du Québec étaient au rendez-vous

Preaudition La voix, hotel plaza, 3031 Boulevard Laurier, Quebec, 19 aout 2017. PASCAL HUOT/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI
Photo Pascal Huot Qu’ils soient des habitués des préauditions de l’émission ou qu’ils soient là pour la première fois, ils étaient nombreux à venir tenter leur chance en cette première journée de préauditions à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

L’engouement pour La Voix ne s’essouffle pas, bien au contraire, et la première journée des préauditions à Québec samedi en était la preuve.

Déjà, à peine deux heures après le début des préauditions en matinée, Stéphane Laporte se disait impressionné par l’afflux de candidats qui venaient tenter leur chance à l’Hôtel Plaza, sur le boulevard Laurier.

« Je sais qu’à Montréal, la première journée des préauditions de La Voix 6, ça a été notre plus grosse première journée de toutes les éditions, et je pense qu’à Québec, ça s’annonce pour être la même chose. La ferveur est vraiment au rendez-vous », s’est-il réjoui entre deux auditions.

Des passionnés de musique des quatre coins du Québec étaient au rendez-vous. « Ça vient de partout, et de tous les âges, a souligné Stéphane Laporte. Notre premier candidat avait 63 ans et tout de suite après, il y avait une jeune fille de 15 ans », a-t-il noté.

« Une drogue »

Alors que dans la salle des inscriptions, des dizaines de chanteurs et chanteuses attendent patiemment leur tour — certains en chantant, d’autres en grattant la guitare —, quelques candidats sont assis de l’autre côté du rideau, signe que le moment tant attendu est sur le point de se produire.

Matt Tremblay, des Escoumins, en est à sa sixième expérience de préauditions en autant de saisons de La Voix. Après s’être rendu aux auditions à l’aveugle à la saison 2 — sans qu’aucun coach ne se retourne —, il en redemande.

« Ça va vite, y a beaucoup de monde, le stress est énorme : t’arrives sur un plateau de tournage, y a des gens qui crient, y a des caméras, des lumières... C’est une expérience hors du commun qui dure trois, quatre minutes. C’est un peu comme une drogue qu’on veut goûter à nouveau », a admis le chanteur de rap et pop urbain.

Partie du Nouveau-Brunswick

À quelques chaises de Matt, Sophie Chiasson, venue de la péninsule acadienne expressément pour tenter sa chance à La Voix, s’apprête, pour sa part, à vivre les préauditions pour la première fois.

Celle qui a notamment été demi-finaliste du Festival international de la chanson de Granby il y a 21 ans s’est étonnée elle-même d’être à l’Hôtel Plaza, samedi.

« Pour moi, c’est tout un défi d’être ici. Je ne pensais jamais passer par-dessus ma timidité pour être ici, a affirmé la chanteuse de 44 ans, se disant fébrile, mais heureuse. Mon but, c’est de sortir satisfaite de ma prestation. »

Un peu plus loin, une jeune Gaspésienne de 14 ans espère impressionner les juges, alors qu’une vilaine grippe l’a empêchée de démontrer tout son potentiel lors des préauditions de La Voix Junior, l’an dernier.

« Je suis nerveuse, mais j’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner », a-t-elle mentionné timidement, à quelques minutes de chanter sa version de All I Ask de Adele.

Dates des préauditions

  • Dimanche de 8 h à 20 h à l’Hôtel Plaza Québec 
  • Du 26 au 28 août de 8 h à 20 h à l’Hôtel Plaza Québec
  • Supplémentaires de préauditions à Montréal du 6 au 10 septembre de 8 h à 20 h à l’Hôtel Gouverneur

Pour tous les candidats « entre 15 et 115 ans » au moment de la diffusion de l’émission