/lifestyle/food
Navigation

Tangia: délices du Maroc

Tangia
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Enfin un restaurant de cuisine marocaine qui sait démontrer toute l’élégance de cette cuisine si raffinée. Un lieu authentique, qui ne tombe pas dans les clichés. Ça fait du bien!

Style de restaurant

Cuisine marocaine, mais avec une réelle volonté de ­moderniser le genre et de le raffiner, en gardant toujours en tête les traditions. Cela donne une plénitude au lieu. Situé dans l’ancien restaurant Ariel, c’est aussi le même propriétaire qui voulait changer de concept. Un coup de maître puisque le Tangia pourrait, si la constance perdure, devenir une référence à Montréal.

Décor

Superbe. Que l’on soit sur les belles banquettes, au jardin ou à l’espace surélevé, tout est raffinement, du choix des matériaux à l’élégance des luminaires.

Ambiance

Les espaces se sont remplis alors que la soirée avançait, mais avec calme et discrétion. On peut se parler, musique de jazz lounge en sourdine. Un ­petit cocon au centre-ville de Montréal, avec évasion ­gourmande et visuel en prime.

Clientèle

Beaucoup de couples, quelques tablées d’amis qui se ­retrouvent, des familles en visite, quelques habitués. Il règne une ­atmosphère de plaisir évident.

Le repas

Hoummous délicat, ­sublimé par un peu de harissa ­maison. Savoureuses salades de ­carottes aux raisins et à la fleur d’oranger, le tout très peu prononcé. Bravo. Tout est bien équilibré et on goûte à tout, rien ne domine.

Purée d’aubergine, ­légèrement fumée. Un vrai délice ! Si délicat. Une autre préparation combine aubergine et tomates. Divin ! À déguster avec le pain aux graines d’anis. Moflettas, des petites crêpes marocaines, un vrai régal. Puis, une simple salade de cubes de tomates avec oignons et petits dés de concombre, parfaitement assaisonnée, qui vous ouvre l’appétit.

La suite de ce menu ­découvertes, des rouleaux de poulet. Genre de pastillas que le chef présente comme des petits cigares croquants que l’on mange avec les doigts. Le poulet est tendre, pas sec du tout, parfumé à la cannelle. Un plat sucré-­salé aux ­textures ­contrastantes. Délicieux.

Le clou de la soirée, du bœuf braisé, ­servi sur une planche de bois avec un petit pot en terre cuite, joliment disposé. La viande est ­magnifiquement braisée, ­fondante en bouche, accompagnée de ­couscous, quelques légumes et surtout un formidable jus de ­cuisson ­délicatement parfumé.

En ­dessert, une planche de ­compositions sucrées. Peut-être un peu trop sucrées. ­Toutefois, un des quatre desserts à ­partager est un petit bijou. Une crème aux épices, sans sucre, ­justement. Au détour d’une saveur de safran et de ­cardamome, d’une onctuosité incroyable... J’en mangerais des tonnes et des tonnes.

Le service

Le service fait partie de l’expérience. On nous dévoile les informations des plats, leurs origines, leurs différences, leur histoire. Cela complète à merveille l’expérience. Plus un accueil courtois et chaleureux.

Tangia

★★★★

Coup de toque

Une belle table, cuisine savoureuse et délicate. Le meilleur du Maroc !

Coup de torchon

L’expérience serait complète avec un poisson en vedette.

Combien ça coûte ?

Menu découvertes à 55 $

L’adresse

Tangia

2072, rue Drummond

Montréal H3G 1W9

Tél. : 514 282-9790