/misc
Navigation

Ensemble de survie moderne

Campeau
photo courtoisie En prenant soin de vérifier le contenu de votre kit de survie, vous pourrez faire face à de nombreux scénarios, à condition, évidemment, que vous l’ayez avec vous en tout temps.

Coup d'oeil sur cet article

Si, par malchance, vous vous perdiez lors d’une expédition, auriez-vous ce qu’il faut à portée de la main pour rendre l’expérience moins pénible ?

Les adeptes de chasse et de pêche s’extradent souvent loin dans l’arrière-pays. Il est essentiel qu’ils trim- ballent avec eux un kit complet qui pourrait leur rendre de fiers services, voire même leur sauver la vie ou celle d’un compagnon.

Un spécialiste

Sylvain St-Louis, de la firme Orientation Azimut, est reconnu comme l’un des experts les plus renommés dans le domaine des GPS, des cartes, de la boussole et de la survie en forêt.

Selon lui, si vous possédez la même trousse de survie depuis belle lurette, il serait temps d’y jeter un coup d’œil et de la remanier au besoin. Comme il l’expliquait, lors de l’une des nombreuses séances d’informations qu’il anime, le bon vieux pain amérindien Bannik, l’iode pour décontaminer l’eau, les allumettes dans la paraffine et autres produits du genre qui ont été popularisés après la Deuxième Guerre sont toujours fonctionnels pour vous tirer d’affaire. Il faut toutefois savoir et retenir qu’il existe aujourd’hui une pléiade de produits beaucoup plus performants.

Pour faire du feu

Le briquet (Bic) est un élément indispensable. Tous les amateurs de plein air devraient en avoir un en tout temps dans leur poche. Si vous doutez de son efficacité une fois mouillée, optez pour une tige de magnésium qui, selon l’expert interrogé, est mille fois plus performante que les allumettes trempées dans la paraffine. Retenez qu’avec du feu, les secours pourront plus facilement vous localiser et vous pourrez vous réchauffer, faire bouillir de l’eau, faire cuire des aliments et éloigner les animaux. Avec de telles possibilités, vous serez plus en situation de camping que de survie.

Une lame

Le couteau est un outil incontournable qui peut vous aider à accomplir de multiples besognes et à vous défendre, le cas échéant. Beaucoup de gens traînent leur canif avec leur trousseau de clefs et leur briquet, ce qui est une très bonne habitude à adopter.

Cordage

Il peut être fort pratique d’utiliser une corde solide, plutôt que ses lacets, pour confectionner des armes, des pièges ou relier des produits, etc. Sachez qu’il y a maintenant des bracelets de survie sur le marché qui sont équipés d’une corde de parachute de 120 kilos de résistance d’une longueur de quatre mètres, agrémentés d’une tige de magnésium et d’un couteau.

Confort

Vous vous souvenez certainement des petites toiles métallisées qui étaient destinées à conserver votre chaleur. La nouvelle version améliorée est en fait une couverture thermique qui ressemble à un sac de couchage. Elle est assez résistante pour que vous vous en serviez à titre de hamac ou pour confectionner un abri. En plus d’être totalement imperméable, elle reflète 90 % de la chaleur corporelle de l’usager en détresse.

Allié indispensable

Pour étancher votre soif, à défaut de faire bouillir de l’eau, il est possible de se servir d’iode, de comprimés de purification, de certains filtres, d’une paille de survie qui permet d’ingurgiter directement l’eau corrompue d’un étang par exemple. M. St-Louis préfère toutefois le charbon activé sous forme de pilules qu’on avale avant de boire, pendant ou après. Il agit également à titre d’antipoison naturel qui combat non seulement les bactéries, mais aussi, après ingurgitation ou consommation des champignons ou plantes toxiques.

Appétit

Un sachet contenant du chia, ces petites graines protéiniques pleines de vitamines, saura apaiser votre faim. En immergeant le Chia quelques minutes dans l’eau, vous pourrez faire un gruau appétissant et même le cuire par la suite pour en faire une galette.

Dissuasif

Sylvain indique que le pétard anti-ours est beaucoup plus performant pour repousser un ursidé que les divers répulsifs offerts en boutique. De la grosseur d’un stylo, il est rapide d’utilisation, léger et peu encombrant. Il faut aussi savoir que certains Bear Banger sont également dotés de fusées éclairantes afin de l’utiliser comme signal de détresse.

Pour couper

Votre ensemble devrait contenir idéalement une scie pliante équipée de dentures à trois biseaux dont la lame est utilisée pour élaguer les branches. Malheureusement, cette dernière est lourde par rapport à la scie commando, qui est fabriquée avec un fil scie relié par deux anneaux, mais elle est drôlement plus efficace. Ce moniteur certifié dévie de son objectif primaire quant à la légèreté, car en proportion de son poids, il est cent fois plus pesant, mais cent fois plus rapide.

Coupures et égratignures

Au lieu de transporter plusieurs modèles de diachylons, Sylvain préfère couper une bande de ruban électrique pour se faire un pansement de fortune. Ce dernier tient remarquablement bien en place, referme temporairement les plaies et est légèrement élastique. Il pourrait aussi servir pour d’autres besognes.

Piège

Un petit rouleau de fil de laiton vous permettra de confectionner facilement et rapidement des collets à lièvre, à écureuil, etc. Il peut aussi s’avérer utile pour d’autres tâches.

Bestioles volantes

Les insectes piqueurs ailés peuvent vraiment transformer votre malheureuse expérience en réel cauchemar. En plus de vous protéger efficacement, un insectifuge comme le Watkins, le Great Outdoors ou autres du genre, en lotion liquide, agit également comme un excellent combustible pour démarrer un feu l’hiver ou sous la pluie.

Auditif

Le sifflet sans bille, qui fonctionne bien sous la pluie ou par temps glacial, est tout indiqué pour signaler notre présence, appeler à l’aide et pour éloigner les animaux. Au lieu de vous époumoner à crier, il vous suffit de siffler.

Divers

Comme M. St-Louis l’indiquait, on peut ajouter à notre attirail de pêche des hameçons, du fil, des jigs, une boussole, une carte, un GPS, un petit kit de premiers soins, etc. Il faut toutefois se limiter, sans quoi votre kit devient trop encombrant, pesant et peu invitant à traîner avec soi.

Techno

Il ne faut pas oublier qu’un téléphone intelligent peut contenir une quantité impressionnante de cartes topographiques. Juste un coup d’œil, de temps à autre pour ménager les piles et rejoindre du secours lorsque vous aurez du signal, font de ce dernier un outil de survie appréciable.

Pour en savoir plus, composez le 450 430-8297 ou visitez le site www.orientationazimut.com.